[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Le Maroc s’engage dans la 10ème édition du Forum mondial de l’eau

10ème Forum mondial de l'eau: Le Maroc participe à une réunion de haut niveau

LA VÉRITÉ


Le Maroc a pris part lundi à une réunion de haut niveau organisée dans le cadre de la 10ème édition du Forum mondial de l’eau qui se déroule jusqu’au 25 mai à Bali, en Indonésie.

Engagement du Maroc en faveur de l’eau

Lors de cette réunion, le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a mis en exergue l’engagement constant du Royaume en faveur de la réalisation des objectifs internationaux dans le domaine de l’eau.

En effet, M. Baraka a réaffirmé la volonté du Maroc de s’engager dans la mise en œuvre du plan d’action du précédent Forum mondial de l’eau, qui s’est tenu à Dakar en 2022, ainsi que dans la réalisation de ses engagements dans le cadre de l’Agenda de l’eau 2030.

Le Maroc subit les effets directs du changement climatique depuis six années consécutives, ce qui a eu un impact négatif sur les précipitations et les ressources en eau dans les différentes régions du pays, a-t-il souligné lors de cette rencontre marquée notamment par la participation du président indonésien, Joko Widodo, et du président du Conseil mondial de l’eau, Loïc Fauchon.

Stratégies d’adaptation du Maroc

Afin de faire face à cette situation, et sous les Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une feuille de route a été établie pour assurer une meilleure résilience face à ces effets, a ajouté M. Baraka.

Dans ce sens, le Royaume a développé des solutions de ressources en eau conventionnelles, surtout en accélérant la construction de barrages et en utilisant des ressources en eau non conventionnelles telles que le dessalement de l’eau de mer et la réutilisation des eaux usées traitées, a-t-il relevé.

De plus en plus d’usines de dessalement de l’eau de mer voient le jour au Maroc “dans le cadre du nexus eau-énergie renouvelable-alimentation, ce qui permettra une meilleure optimisation du coût de production de m3 d’eau dessalée”, a-t-il fait valoir.

Développement de l’usine de dessalement de Dakhla

Le ministre a cité, à cet égard, l’usine de dessalement de l’eau de mer de Dakhla, qui servira à l’eau potable et à l’irrigation de 5000 hectares en utilisant l’énergie éolienne, ce qui permettra à terme de produire un mètre cube d’eau au coût de 0,3 dollar.

Appel à l’engagement et à la coopération internationale

M. Baraka a conclu en appelant à un “engagement ferme et solidaire de tous” en faveur de l’échange d’expériences et de la coopération internationale pour la cause de l’eau.

Les travaux de la 10ème édition du Forum mondial de l’eau ont débuté, lundi à Bali, en présence du président indonésien, Joko Widodo.

Le Maroc, représenté par une délégation dirigée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, accompagné de M. Baraka, devrait participer à ce Forum qui accueillera environ 30.000 participants de 172 pays.

Remise du 8ème Grand Prix Mondial Hassan II de l’eau

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a reçu le 8ème Grand Prix Mondial Hassan II de l’eau lors de la cérémonie d’ouverture de cette édition, en reconnaissance de son engagement en faveur de l’Agenda mondial de l’eau et de la sécurité alimentaire.

Tous les trois ans, à l’occasion de chaque édition du Forum, on attribue le Grand Prix Mondial Hassan II de l’Eau aux initiateurs de projets qui ont apporté une contribution importante dans les domaines du développement et de l’utilisation des ressources en eau, tant au niveau scientifique, économique, technique, environnemental, social, institutionnel, culturel que politique.


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]