Take a fresh look at your lifestyle.

Le Maroc participe à une conférence internationale au Caire sur la lutte contre le commerce et la prolifération illicite des armes

LA VÉRITÉ / MAP


Le Maroc participe avec une délégation qui comprend des cadres et des responsables des Forces armées royales, du ministère de l’Intérieur et de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) à cette conférence organisée en coopération entre la Ligue des Etats arabes, Interpol, l’Organisation mondiale des douanes et le Programme Small Arms Survey supervisé par l’Institut supérieur de hautes études internationales et du développement à Genève, en Suisse.

L’organisation de la conférence s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du projet de coopération entre la Ligue des Etats arabes et l’Union européenne concernant le dialogue stratégique entre les deux organisations, et vise à échanger les expériences et les bonnes pratiques afin de renforcer la capacité des Etats membres de la Ligue des Etats arabes à lutter contre les armes légères et de petit calibre illicites, y compris la possession de ces armes par des terroristes et des criminels.

Le projet a été lancé en 2019 pour aider les pays arabes à renforcer leurs capacités nationales de manière durable afin de lutter contre le commerce illicite des armes légères et de petit calibre et leur prolifération, et répond aux besoins et priorités identifiés par les Etats membres de la Ligue des Etats arabes concernant les armes légères illicites, et ce dans la droite ligne de la discussion qui a eu lieu dans le cadre du dialogue stratégique entre les deux parties sur les armes de destruction massive, les armes légères et de petit calibre et le contrôle des armements.

Au cours de trois jours, la conférence examinera les progrès de la mise en œuvre du projet et discutera du lancement de la planification des activités de la deuxième phase, qui comprend l’organisation de programmes de formation nationaux pour tous les Etats membres de la Ligue des Etats arabes et la fourniture de programmes préliminaires en ligne aux Etats membres qui n’ont pas reçu de formation dans le cadre du projet lors de la première phase.

Elle traitera également d’un certain nombre de questions liées à la lutte contre le trafic illicite et la prolifération des armes, telles que le transfert international d’armes légères et de petit calibre, le contrôle des frontières, la prévention des flux d’armes illicites, l’identification des sources d’armes légères, le renforcement des capacité des agences d’exécution de la loi à cet égard, et la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre dans les situations de conflit et de post-conflit.


À lire aussi
commentaires
Loading...