laverite.ma

Le Maroc et Kenya, deux économies complémentaires, appelés à mutualiser leurs potentiels respectifs

INTERNATIONAL Z- NEWSLETTER (apm) / 05 mars 2020
Le Maroc et Kenya, deux économies complémentaires, appelés à mutualiser leurs potentiels respectifs

Le Maroc et le Kenya, deux économies complémentaires, sont appelés plus que jamais à mutualiser leurs potentiels respectifs pour booster davantage leurs relations et leurs échanges, a souligné l’ambassadeur du Maroc au Kenya et au Burundi et représentant permanent du Royaume auprès d’ONU-Habitat et ONU-environnement, El Mokhtar Ghambou.

« Le Maroc en tant que grand hub économique en Afrique du nord et le Kenya en tant que première économie en Afrique de l’Est ont beaucoup à gagner s’ils arrivent à mutualiser leurs efforts et à mettre à profit leurs potentiels respectifs pour booster et promouvoir leurs échanges dans plusieurs secteurs porteurs », a soutenu le diplomate marocain qui était l’invité mercredi du journal de 21h00 de la chaine de télévision publique KBC.

Le diplomate marocain a expliqué que plusieurs domaines pourraient faire l’objet de partenariats entre les deux pays, notamment l’approvisionnement du monde rural en eau potable et en électricité, un domaine où le Maroc se targue d’avoir traversé des étapes très importantes, la gestion des ressources en eau à travers la politique des barrages, l’agriculture avec la grande réussite du Plan Maroc Vert, une stratégie qui définit la politique agricole du Royaume pour les dix ans à venir avec pour objectif premier de faire de l’agriculture un secteur performant apte à être un moteur de l’économie tout entière.

M. Ghambou a aussi indiqué que l’Afrique du nord et l’Afrique de l’Est en tant que blocs économiques sortiraient tous les deux gagnants s’ils arrivent à transcender les obstacles linguistiques et spatiales pour en faire des passerelles à la promotion de partenariats suivant le principe gagnant-gagnant.

Le diplomate marocain a mis en évidence la politique africaine du Maroc sous le leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et les efforts soutenus du Royaume en faveur du développement du Continent et du renforcement de la coopération Sud-Sud, une politique solidaire et mutuellement bénéfique qui a pour finalité d’assurer l’essor de l’ensemble du continent africain et la prospérité de ses populations.

Il a ajouté, dans ce cadre, que grâce aux actions menées par le Royaume, sous la conduite éclairée du Souverain, pour le développement des relations de partenariat maroco-africaines dans les divers secteurs (bancaire, assurances, pharmaceutique, engrais etc) et le renforcement d’une coopération Sud-Sud pluridimensionnelle, le Maroc « qui est une grande Nation et non un simple Etat » est devenu le premier investisseur africain en Afrique de l’Ouest et le 2è investisseur africain en Afrique Subsaharienne.

 

VOS RÉACTIONS