[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Le Maroc accorde une grande importance à la régulation de sa relation avec les GAFAM

LA VÉRITÉ


Le Maroc, où l’espace des nouvelles technologies est très ouvert, accorde un grand intérêt à la régulation de sa relation avec les géants mondiaux des technologies (GAFAM), qui dominent le marché du numérique, a affirmé, mercredi à Amman, le Directeur de la communication et des relations publiques au ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mustapha Amedjar.

“Le Maroc figure parmi les grands pays utilisateurs de l’Internet, mais aussi parmi les pays les plus exposés aux fuites des revenus des impôts et de la publicité, dominés par les réseaux sociaux, ce qui impacte négativement le secteur des médias publics. Nous avons donc intérêt à réguler notre relation avec ces puissantes multinationales des technologies de l’information et de la communication”, a déclaré M. Amedjar à la MAP au terme de sa participation à la première réunion du groupe de la Ligue des Etats arabes chargé de mener des négociations avec les grandes entreprises internationales des médias et du numérique.

“L’objectif est de renforcer le champ médiatique, de défendre les constantes nationales, de promouvoir un contenu adapté et de préserver les acquis et les valeurs constitutionnels tels que l’identité marocaine, le juste milieu, le pluralisme et la lutte contre la violence, l’extrémise, l’islamophobie et les discours de haine et de mépris des religions”, a-t-il dit.

La vision globale du Royaume en ce sens est que le traitement avec ces géants mondiaux, pour espérer aboutir à des résultats tangibles, doit être mené dans le cadre d’une action arabe collective et selon une approche participative, a-t-il expliqué, ajoutant que le Maroc, à travers sa participation à cette réunion, contribue à l’élaboration d’une stratégie de négociation claire et bien définie en termes des exigences vis-à-vis des GAFAM.

M. Amedjar a enfin mis l’accent sur la nécessité d’accélérer le processus de négociation afin de parvenir à un consensus avec les géants du net du fait que le secteur des médias traditionnel continue de s’éroder à cause de la révolution technologique.

Pour sa part, le Secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, chargé du département des médias et de la communication, l’ambassadeur Ahmed Rachid Khattabi, a expliqué que cette réunion intervient en application de la Résolution n°533 du Conseil des ministres arabes de l’Information, réuni pour sa 53ème Session en juin dernier à Rabat, relative à l’adoption des procédures exécutives de la Stratégie arabe unifiée pour traiter avec les grandes entreprises internationales du numérique.

Il a souligné l’importance de mettre en place une base de négociation sur les plans économique et médiatique avec ces géants des technologies de l’information et de la communication, en vue de continuer à défendre les intérêts et les valeurs sociétales des nations arabes, à protéger les contenus médiatiques arabes contre les “fake-news” et à combattre l’islamophobie, la violence et les discours de racisme, d’extrémisme, de haine et de mépris des religions.

Les participants à cette réunion, a-t-il poursuivi, ont examiné de manière exhaustive la stratégie arabe unifiée adoptée par le Conseil des ministres de l’information en juin dernier à Rabat et devraient poursuivre leurs travaux lors d’une prochaine réunion prévue qui se tiendra en Arabie Saoudite, afin de passer en revue les différentes propositions, dont celles émanant d’autres pays arabes qui ne sont pas membres de ce groupe, l’objectif étant de parvenir à une base solide de négociation en termes technique, législatif, juridique et économique, sur la voie de la mise en place d’une feuille de route pour le lancement de ces négociations.

De son côté, le président de la commission chargée de l’élaboration de la Stratégie arabe unifiée pour traiter avec les GAFAM, Alaa Zeiyout, a indiqué que la tenue de cette réunion traduit la volonté commune des pays arabes pour la mise en oeuvre de la stratégie adoptée à cet effet, notant que les participants ont passé en revue toutes les propositions reçues, à même de parvenir à une vision globale de négociation avec les grandes entreprises mondiales du numérique.

La prochaine réunion prévue en Arabie Saoudite sera marquée, a-t-il fait savoir, par la participation d’experts hors de la région arabe, afin de tirer profit des expériences mondiales réussies en matière de négociation avec les GAFAM, dont l’Union européenne qui vient de se doter d’une politique de traitement avec ces géants du net.

Le Maroc était représenté à cette réunion de deux jours également par M. Ouadii Taouil, Conseiller au cabinet du ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication.

Outre le Maroc, ce groupe, dont la présidence est assurée par la Jordanie, comprend les Émirats arabes unis, la Tunisie, l’Arabie Saoudite, l’Irak et l’Égypte, en plus de l’Union arabe de Radiodiffusion.

Les membres de ce groupe ont pour mission de mettre en place les mécanismes essentiels et les bases de négociation avec les GAFAM, l’objectif étant de recouvrer des droits légitimes sur les plans politique, économique, social et culturel et d’instituer une relation saine, transparente et équitable à long terme avec les partenaires de l’espace numérique au niveau mondial.

Les pays arabes exigent que ces entreprises respectent leurs droits en termes à la fois des recettes fiscales et de protection du contenu des médias, conformément aux règles juridiques mondialement reconnues, tout en tenant compte des particularités nationales.

 


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]