• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    14215

  • Décès

    235

  • Guéris

    9725

  • Dernière mise à jour: 05 juillet à 19:26

    Par:  

    Sanae El Amrani

  • 22 avril 2020  à 21:19
  • Temps de lecture: 2 minutes
  • CHRONIQUESLe confinement, une opportunité pour échapper à la dictature de l’urgence

    Le confinement, une opportunité pour échapper à la dictature de l’urgence
    Le confinement, une opportunité pour échapper à la dictature de l'urgence

    Au Maroc le phénomène est récurrent et on le rencontre dans une cellule familiale, chez les entreprises, grandes, petites ou moyennes, comme au niveau des Exécutifs successifs.

    C’est souvent la vision à court terme qui l’emporte aux moments des choix décisifs. Pourquoi ? C’est à cause de la dictature de l’urgence. C’est la pression de la conjonction de plusieurs contraintes (rentrée scolaire, Ramadan, vacances que le ménage chamboule ses programmes et relègue aux calendes grecques une décision stratégique pour la famille comme l’acquisition d’un bien immobilier particulier).

    Dans le fonctionnement des entreprises, on constate cette reculade au niveau du comportement cynique de certains investisseurs qui s’arrêtent au milieu du gué et s’interdisent tout pari sur l’avenir et ses promesses de revenus substantiels, préférant le gain immédiat. Aussi minime et non structurant qu’il soit.


    Très souvent, les décideurs se sentent comme tétanisés et perdent devant la pression de l’instant cette capacité de vision d’ensemble dont devraient se prévaloir les dirigeants éclairés. Cette posture mentale faite d’une série de solutions simplistes (et souvent démagogiques) s’expriment par des formules du type : «Il suffit de», «y’a qu’à», «faut qu’on». Tout cela conduit à une impasse à plus long terme.


    L’on se demande si notre gouvernement et les autres institutions, notamment le conseil économique et social de Réda Chami et HCP de Ahmed Alami Lahlimi, planchent déjà sur les scénarios à proposer pour sortir sans dégât de cette spirale et sur les moyens à déployer pour rattraper le temps perdu.


    Ne pas réagir revient à vouloir casser le thermomètre qui ne fait pas disparaître, tout le monde le sait, la fièvre.

    Les derniers articles

  • Le HCP prévoit un repli de l’activité économique de 4,6% au T3

    Le HCP prévoit un repli de l’activité économique de 4,6% au T3

    L’activité économique enregistrerait au cours du troisième trimestre de 2020 une baisse de 4,6%, en variation annuelle, au lieu d’une hausse de 2,4% la même...

  • Fête de l’indépendance de l’Algérie: Mohammed VI adresse un message de félicitations à Tebboune

    Fête de l’indépendance de l’Algérie: Mohammed VI adresse un message de félicitations à Tebboune

    Le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République algérienne démocratique et populaire, Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion de la...

  • Forte vague de chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume

    Forte vague de chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume

    Une forte vague de chaleur est attendue du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume, avec des températures oscillant entre 39°C et 49°C, a annoncé vendredi la...

  • Covid-19: 393 nouveaux cas confirmés au Maroc, 396 guérisons en 24H

    Covid-19: 393 nouveaux cas confirmés au Maroc, 396 guérisons en 24H

    5 juillet 2020  à 19:08
  • Covid-19: 534 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Covid-19: 534 nouveaux cas confirmés au Maroc

    4 juillet 2020  à 18:44
  • Escroquerie: Un officier en garde à vue

    Escroquerie: Un officier en garde à vue

    4 juillet 2020  à 18:42
  • Dakhla: De l’herbe fume par tonnes

    Dakhla: De l’herbe fume par tonnes

    4 juillet 2020  à 18:40
  • FMEJ: Des assises dans l’urgence

    FMEJ: Des assises dans l’urgence

    4 juillet 2020  à 18:39
  • COVID-19: La réactivité sino-éfficace

    COVID-19: La réactivité sino-éfficace

    4 juillet 2020  à 16:03