laverite.ma

Le 6è Congrès national de l’AESVT-Maroc, les 22 et 23 février à Marrakech

À LA UNE Z- NEWSLETTER (apm) / 20 février 2020
Le 6è Congrès national de l’AESVT-Maroc, les 22 et 23 février à Marrakech

Le 6è congrès national de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre (AESVT- Maroc) aura lieu les 22 et 23 février à Marrakech, sous le thème « l’éducation, levier essentiel pour l’atteinte des ODD et pilier d’introduction d’un nouveau modèle de développement ».

Ce congrès sera l’occasion pour environ 200 participants représentant les quarante sections de l’AESVT à travers le Royaume, de renforcer les nouveaux mécanismes et approches développés dans le cadre de trois axes d’intervention : sensibilisation-éducation, projets de développement locaux, et dialogue- plaidoyer, expliquent les organisateurs dans un communiqué.

La séance d’ouverture de ce 6è congrès connaîtra la participation de l’ensemble des partenaires de l’AESVT-Maroc, dont les institutions gouvernementales, les conseils élus, les organisations internationales et nationales de la société civile, ainsi que d’une importante représentation des organisations de la société civile africaine, souligne la même source.

 L’objectif étant de faire connaître au grand public, les approches et orientations de l’AESVT-Maroc, l’une des plus grandes associations environnementales dans le Royaume, en termes de développement durable et de lutte contre le changement climatique.

A travers ce congrès, l’AESVT ambitionne de renouveler ses mécanismes de fonctionnement, renforcer son professionnalisme, et ses partenaires afin de développer de nouveaux programmes d’action pour contribuer davantage aux domaines de l’environnement, de la santé et des sciences de la vie et de la terre, indique le communiqué. 

Et de conclure que l’AESVT entend jouer son rôle avec les réseaux, les associations environnementales de l’Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable (AMCDD), ainsi qu’avec les différentes institutions, organisations nationales, africaines et internationales au sein desquelles elle opère, en matière d’analyse des politiques publiques internationales et territoriales.

Au menu de ce congrès, figurent la présentation et la validation des rapports moral et financier, la désignation des membres de la présidence du Congrès, des ateliers de travail axés sur « développement des pratiques organisationnelles », « stratégie de développement des sciences de la vie et de la terre », et « stratégie de développement de l’éducation à l’environnement et au développement durable ».

Lors de ce conclave, il sera procédé également à l’élection des membres du conseil national, des membres du comité des experts et du comité de la gouvernance administrative et financière, des coordinateurs régionaux et du président du conseil national, ainsi que des membres du bureau national.

 

VOS RÉACTIONS