Take a fresh look at your lifestyle.

L’AMEE dresse un bilan positif du projet GEF-pompage solaire

LA VÉRITÉ / MAP


L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) a dressé, mardi à Rabat, un bilan positif du projet GEF-pompage solaire, lancé conjointement avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), avec le soutien financier du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et dont la mise en œuvre a touché à sa fin en 2022.
Tous les objectifs du programme ont été atteints malgré la pandémie et ce qui s’est passé ces deux dernières années, a indiqué le directeur général de l’AMEE, Saïd Mouline, qui s’exprimait à l’occasion de la clôture du projet.
Il s’est félicité, à cette occasion, du travail d’équipe qui a été mené avec les partenaires institutionnels et ministériels concernés, ainsi que tous les organismes des secteurs public et privé, qualifiant les réalisations d'”exceptionnelles”.
Il a, par ailleurs, affirmé que les changements climatiques qui, aujourd’hui, rythment la vie de tout un chacun, “montrent que nous sommes sur la bonne voie et rendent nos visions encore plus flagrantes”.
L’objectif, à présent, est de généraliser l’expérience, le savoir-faire et les acquis du projet, a fait savoir le directeur général de l’AMEE, rappelant que 60.000 agriculteurs ont pu se doter de pompes solaires dans le cadre du programme qui représente un modèle économique, social et environnemental.
Il a, en outre, mis l’accent sur l’importance de mettre en place des projets sans qu’il n’y ait de pression sur les nappes phréatiques du pays, soulignant qu’il est question de gestion de l’aspect énergétique sans que cela n’empiète sur la gestion de l’aspect hydrique.
Le responsable a mis en avant la volonté de l’AMEE de partager son expérience au profit du continent africain, qui, aujourd’hui, “a tellement besoin d’une énergie propre, d’emplois et de projets à impact environnemental réduit”. Lancé en 2017 par l’AMEE en partenariat avec le PNUD et avec le soutien financier du FEM, le Projet GEF-Pompage solaire, qui est arrivé au terme de sa mise en œuvre en avril dernier, avait pour vocation globale de mettre en place le cadre adéquat au développement du marché de pompage solaire au Maroc.

À lire aussi
commentaires
Loading...