Take a fresh look at your lifestyle.

L’aéroport de Montréal va licencier 30% de ses effectifs

LA VÉRITÉ / MAP


La société exploitant l’aéroport de Montréal (ADM) envisage de licencier environ 30% de ses effectifs, soit 172 personnes, en raison d’une baisse des recettes sur fond de crise liée à l’épidémie de coronavirus.

« Nos revenus quasi inexistants nous obligent à faire des choix crève-cœur que nous avons tenté de repousser le plus longtemps possible », a indiqué le président-directeur général d’ADM, Philippe Rainville dans un communiqué.
Le groupe ADM qui comptait 600 employés avant la pandémie de COVID-19, verra son effectif baisser à 428 travailleurs.
Si les subventions salariales d’urgence du Canada ont pu maintenir en emploi bon nombre de travailleurs ces derniers mois, les changements apportés au programme font « qu’il serait trop onéreux de continuer à y souscrire dans les mêmes proportions », explique la société.
Elle assure toutefois que les départs étaient temporaires et que les licenciements s’accompagnent de départs à la retraite et de départs volontaires.
L’exploitant des aéroports de Montréal prévoit aussi de suspendre tous ses projets qui ne concernent pas « l’intégrité des actifs », alors que la crise sanitaire continue de paralyser le secteur de l’aviation commerciale.
Il table sur une baisse du trafic de passagers de l’ordre de 71 % par rapport à l’an dernier, ce qui devrait se traduire par une perte de revenus évaluée à environ 500 millions par rapport à ce qui était anticipé.


À lire aussi
commentaires
Loading...