Take a fresh look at your lifestyle.

La présidente tanzanienne salue l’organisation à Dar Es Salaam du Concours coranique de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains

LA VÉRITÉ / MAP


La présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan a salué dimanche l’organisation, à la Mosquée Mohammed VI à Dar Es Salam, du Concours de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains de mémorisation, de récitation et de psalmodie du Saint Coran, qui s’est tenu, du 11 au 14 août.
“Ce concours arrive au bon moment”, a souligné Mme Suluhu Hassan lors de la cérémonie de clôture de la 3ème édition de la compétition dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre Kassim Majaliwa.
La présidente tanzanienne a exprimé sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour la construction de “cette grande mosquée” qui a abrité le concours, saluant le niveau des candidats, “qui sont tous considérés comme vainqueurs”.
Elle a, en outre, loué l’organisation, en marge du Concours, d’une exposition des manuscrits du Saint Coran, ainsi que d’un atelier sur l’écriture calligraphique du Livre Saint, qui est “le premier de son genre en Tanzanie”.
De son côté, le président de la section de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains en Tanzanie, le Mufti du pays, Aboubakary Zubeiry bin Ally, a exprimé sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour le haut patronage du Souverain de ce Concours et pour Sa haute sollicitude envers le Saint Coran.
Il a, en outre, salué la contribution de l’ensemble des intervenants dans la réussite de cette 3ème édition du Concours, louant le haut niveau qu’a connu la compétition.
Ont pris part à la cérémonie de clôture de l’événement, le secrétaire général de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, Mohamed Rifki, le membre du Conseil supérieur des Oulémas, Idriss Khalifa, l’ambassadeur du Maroc en Tanzanie, Zakaria El Goumiri, le Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, Abdellah Boussouf, ainsi que le directeur de la Bibliothèque nationale, Mohamed El Ferrane.
Au terme de cette compétition, le Nigérian Katibi Mortada Olatji s’est attribué le premier prix de la catégorie mémorisation de l’intégralité du Saint Coran avec la récitation selon la lecture Warch, suivi du Somalien Abdennasser Hassan Ibrahim et du Mauritanien Khatri Dakhi.
Dans la catégorie mémorisation de l’intégralité avec la récitation selon les autres lectures, la première place est revenue à Obaid Allah Abu Bakar du Niger, suivi du Gambien Ahmed Ibrahim Tiam, tandis que la Tanzanienne Sayma Hassan Souleimani a remporté le 3ème prix.
Dans la catégorie psalmodie (Tajwid) avec mémorisation d’au moins 5 Hizbs, le Tanzanien Ahmed Salim Mkoia a remporté le 1er prix, tandis que la 2ème place est revenue à Omar Ahmed Touré de Guinée-Conakry. Le 3ème prix de cette catégorie a été attribué à Abdessamii Abderrahman Houssein de Somalie.
L’événement, qui se tient en application des recommandations du Conseil Supérieur de la Fondation, lors de sa deuxième session tenue en 2018 à Fès, vise notamment la valorisation du Livre Saint et l’encouragement des jeunes générations à le mémoriser tout en maîtrisant les techniques et les règles de psalmodie.
La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, présidée par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, est une institution scientifique créée en 2015, visant l’unification des actions des Oulémas du Maroc et des pays africains frères en vue de faire connaître, de diffuser et de consolider les valeurs de l’Islam tolérant.
L’institution, dont le siège est établi à Fès, ambitionne de contribuer à l’activité intellectuelle, scientifique et culturelle dans le domaine de l’Islam, ainsi que le renforcement et le développement des liens historiques unissant le Maroc et le reste des pays africains. Elle vise également à encourager les institutions religieuses, scientifiques et culturelles, promouvoir le patrimoine islamique africain commun et établir les liens de coopération avec les associations et instances d’intérêt commun.

À lire aussi
commentaires
Loading...