Take a fresh look at your lifestyle.

La culture, vecteur du rayonnement continental et international du Royaume

Abdellatif ABILKASSEM


 

La culture a un rôle pivot dans le rapprochement des peuples et la diffusion des valeurs de dialogue et d’ouvertures sur l’autre, chose que le Maroc a fortement ancré ces dernières années sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, ce qui a fait de ce soft power un mécanisme efficace au service du rayonnement du Royaume sur les plans continental et international.

Si, au niveau international, le Maroc continue de marquer sa présence dans divers domaines, notamment en ce qui concerne la paix dans le monde, la lutte contre l’extrémisme violent et l’immigration, la culture a, quant à elle, largement contribué à la consécration du rayonnement du Royaume et à la valorisation de son image en tant que pays authentique et riche par son patrimoine matériel et immatériel.

Ce rôle de la culture dans la présence remarquable du Royaume au niveau international se manifeste à travers deux constats. Le premier réside dans le choix de Rabat comme capitale de la culture dans le monde islamique pour l’année 2022 par l’ICESCO, et dont la célébration sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI a compris un ensemble de programmes et d’activités visant à mettre en valeur le statut culturel et civilisationnel dont jouit la capitale des lumières, ainsi son patrimoine culturel matériel et immatériel.

La deuxième manifestation concerne le choix de Rabat aussi comme capitale de la culture africaine (juin 2022 – mai 2023), un événement qui reflète l’image d’un Maroc fier de sa civilisation et de sa culture, et d’un pays qui représente la diversité civilisationnelle et culturelle du continent africain avec tous ses aspects matériels et immatériels.

Les deux choix reflètent la place qu’occupe la capitale du Royaume et témoigne du développement qu’elle connaît, notamment sur le plan culturel, grâce au projet Royal “Rabat, ville des lumières et capitale culturelle du Maroc”, qui a permis à cette ville de se doter d’importantes infrastructures, la qualifiant à abriter diverses manifestations culturelles et artistiques internationales.

Cette volonté Royale de promouvoir l’image culturelle de la capitale, accompagnée de différentes initiatives Royales visant à rapprocher les structures culturelles (musées, théâtres, etc.) des citoyens dans les différentes régions du Royaume, vont de pair avec d’autres efforts louables, mis en place sous le Haut patronage de SM le Roi, en matière de gestion optimale de la diversité culturelle du Royaume et de ses affluents linguistiques, religieux et ethniques.

La consécration de cette diversité culturelle s’est également manifestée à travers la présentation, devant SM le Roi au terme des travaux du Conseil des ministres tenu le 13 juillet, d’un exposé portant sur les mesures élaborées, en application des Hautes Instructions Royales, concernant l’organisation de la communauté juive marocaine.

“Ces mesures tirent leur fondement de la charge suprême qui incombe à Sa Majesté le Roi en Sa qualité d’Amir Al-Mouminine et garant du libre exercice des cultes pour l’ensemble des Marocains, toutes confessions religieuses confondues, et viennent consacrer l’affluent hébraïque en tant que composante de la culture marocaine riche de ses multiples affluents”. Outre le modèle réussi du Maroc dans le domaine de la gestion de la diversité culturelle, il y a d’autres aspects de la contribution de la culture au rayonnement du Royaume au niveau international, dont la plus importante est la présence croissante du Royaume dans les manifestations culturelles internationales telles que les festivals de cinéma, les expositions muséales, les salons du livre et les forums littéraires, organisés au Maroc ou à l’étranger.

En effet, cette ouverture culturelle sur l’extérieur constitue pour la diplomatie culturelle une opportunité idéale de valoriser l’image du Royaume en tant que pays porteur des valeurs de dialogue entre les cultures et les peuples, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI qui a souligné dans Son discours au 6ème sommet Union européenne (UE)-Union africaine (UA) l’importance de “rétablir les coopérations culturelles, afin de relancer le secteur – véritable levier de rapprochement en Afrique, en Europe et entre l’Afrique et l’Europe”.

En ce qui concerne le rapprochement entre les continents et les peuples, Sa Majesté le Roi n’a cessé d’entourer de Sa Haute sollicitude les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger, considérés comme des “ambassadeurs de leur pays” dans les pays d’accueil, qui présentent une image idéale d’un pays dont les fils sont attachés à leur identité nationale et diffusent les valeurs d’ouverture et de tolérance qui ont marqué leur éducation.

Par ailleurs, il convient de noter la présence croissante du Maroc, à travers ses sites patrimoniaux, dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que l’augmentation du nombre d’éléments du patrimoine immatériel marocain dans les listes de l’ICESCO. Ces acquis viennent consacrer l’image du Maroc en tant que destination privilégiée pour le tourisme culturel au niveau mondial.


À lire aussi
commentaires
Loading...