• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    483410

  • Décès

    8615

  • Guéris

    468807

  • Dernière mise à jour: 27 février à 20:38

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 21 janvier 2021  à 09:53
  • Temps de lecture: 5 minutes
  • ÉCONOMIE« Intelaka »: 46% des financements accordés par AWB

    « Intelaka »: 46% des financements accordés par AWB
    Attijariwafa Bank

    Le groupe Attijariwafa Bank (AWB) a octroyé, dans le cadre du programme « Intelaka », une enveloppe de 1,25 milliard de dirhams (MMDH), soit 46% des financements accordés par le secteur bancaire.

    Ces financements ont profité à 6.500 porteurs de projets, précise un communiqué du groupe bancaire, premier contributeur aux dispositifs d’accompagnement et de soutien aux très petites, petites et moyennes entreprises (TPME).

    S’investissant de manière volontariste dans le déploiement des programmes nationaux gérés par la Caisse centrale de garantie (CCG) pour en faire bénéficier le plus grand nombre, AWB fait également savoir que plus de 18.500 crédits « Oxygène » ont été accordés aux entreprises, dont une majorité en faveur des commerçants/artisans et très petites entreprises (TPE), pour une enveloppe de 5,7 MMDH.

    Le groupe a, ainsi, enregistré une part de 37% des crédits « Oxygène » distribués par les banques marocaines, fait savoir le communiqué, ajoutant que près de 10,7 MMDH ont été accordés au titre des crédits « Relance » au bénéfice de plus de 12.300 opérateurs, soit 34% de l’enveloppe de financement sur ce programme.

    Outre sa mobilisation totale dans l’accompagnement des programmes mis en place en 2020 pour soutenir le tissu économique à l’aune de cette crise sans précèdent, Attijariwafa bank a poursuivi et renforcé sa politique de financement volontariste des TPME, en réponse à leurs besoins de développement.

    Il s’agit des financements accordés par AWB aux entreprises au titre du programme « Damane Express » qui représentent plus de 58% des crédits accordés par le secteur bancaire, pour une enveloppe dépassant 1 MMDH, ainsi que plus de 5,1 MMDH octroyés au titre des mécanismes de garantie « Damane Atassyir » et « Damane Istitmar ».

    En outre, Attijariwafa bank a consolidé sa position de premier contributeur au soutien du développement du secteur industriel, notamment avec une part de près de 47% sur le programme « Istitmar » de Maroc PME. Mais au-delà du financement, le groupe bancaire a accéléré et intensifié son accompagnement des TPME avec des dispositifs adaptés à chaque profil d’entreprise.

    Pour les commerçants/artisans et TPE, AWB a maintenu et renforcé son dispositif « Dar Al Moukawil » pour leur apporter le soutien nécessaire en ces circonstances difficiles, en réorientant cet accompagnement sur le digital. C’est ainsi que plus de 35.000 TPE et porteurs de projets ont été accompagnés durant l’année 2020.

    La contribution au déploiement et au développement du statut de l’auto-entrepreneur a continué, également, à s’inscrire au cœur de la stratégie de soutien à l’entrepreneuriat d’Attijariwafa bank avec l’inscription de plus de 50.000 auto-entrepreneurs, soit près de 30% des inscriptions à l’échelle nationale en 2020.

    Pour les PME, AWB a réinventé l’expérience client à travers le lancement du nouveau portail « attijarientreprises.com » jumelant des services non financiers et des services transactionnels, pour être encore plus proche des entreprises et leur offrir les services d’une banque à la fois relationnelle et digitale.

    En plus de la banque en ligne, la petite et moyenne entreprise (PME) a accès à des modules d’information et de sensibilisation, notamment autour des sujets liés à la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), mais également à des services de networking, des outils d’aide à la décision et des analyses et décryptages de l’actualité.

    « La crise sanitaire inédite que nous traversons continue d’avoir un impact conséquent sur une grande partie du tissu économique marocain, à l’instar de la plupart des économies à l’échelle mondiale, induisant une contraction significative de l’activité des opérateurs quelle que soit leur taille ou le secteur dans lequel ils opèrent », souligne AWB.

    Toutefois, cet impact est encore plus marqué lorsqu’il s’agit de petites ou moyennes structures telles que les commerçants, artisans et TPME, plus vulnérables et plus sensibles aux effets des confinements et mesures de distanciation sociale, relève la même source, notant que plusieurs filières comme le tourisme, la restauration, les services des traiteurs, l’artisanat et bien d’autres ont ainsi fortement souffert de ce contexte particulièrement difficile avec une chute importante de leur chiffre d’affaires.

    Les nombreuses mesures de soutien déployées par le gouvernement, sous les Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ont permis de renforcer sensiblement la résilience de l’économie nationale face à cette crise et d’aider les entreprises à résister aux difficultés qu’elle a engendrées, fait remarquer AWB.

    Le secteur bancaire a joué un rôle majeur dans la mise en œuvre et le déploiement des principales mesures qui ont permis de donner corps rapidement à la stratégie nationale de soutien, notamment au travers de mécanismes phares tels que « Oxygène » et « Relance » qui ont bénéficié à plusieurs dizaines de milliers d’entreprises marocaines, sans oublier le programme « Intelaka » qui s’est poursuivi malgré le contexte, estime le groupe. « Attijariwafa bank, dans toutes ses dimensions et à travers toutes les forces vives qui le composent, reste mobilisé pour accompagner le tissu économique marocain et se tiendra, comme à l’accoutumée, aux côtés de sa clientèle pour l’aider à concrétiser la relance de ses activités en 2021 », assure le groupe bancaire.

    Les derniers articles

  • Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    L’Espagne se posait des questions samedi sur les conditions du règlement d’une dette fiscale de près de 4,4 millions d’euros par l’ancien roi Juan Carlos...

  • Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Deux manifestations ont été séparément organisées, samedi à Tunis, par le mouvement Ennahdha (islamiste) et le Parti des Travailleurs (gauche). Pour éviter tout...

  • ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    Le chiffre d’affaires (CA) consolidé des Autoroutes du Maroc (ADM), a totalisé plus de 3,01 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2020, en baisse de 19% par rapport...

  • « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    27 février 2021  à 18:50
  • Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    27 février 2021  à 15:03
  • Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    27 février 2021  à 15:01
  • Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    27 février 2021  à 14:59
  • Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    27 février 2021  à 10:23
  • ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    27 février 2021  à 10:21