Take a fresh look at your lifestyle.

INDH à Youssoufia: Le transport scolaire, un outil indispensable de lutte contre le décrochage scolaire en milieu rural

LA VÉRITÉ / MAP


A l’échelle nationale, comme au niveau de la province de Youssoufia, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) ainsi que d’autres partenaires se montrent mobilisés en permanence pour lutter efficacement contre le décrochage scolaire, notamment en milieu rural, en faisant du développement et de l’extension du périmètre servi par le transport scolaire, un outil indispensable.

Partant de la ferme conviction que le transport scolaire présente plusieurs avantages pour les apprenants, notamment ceux installés dans des zones reculées et éloignées, l’INDH, dans le cadre d’une dynamique renouvelée, et une synergie positive avec d’autres partenaires, a très tôt misé sur le développement de cette prestation, et ce, en adéquation avec l’ensemble des efforts déployés pour la promotion de la scolarisation en milieu rural.

En effet, le transport scolaire en milieu rural permet de lutter efficacement contre la déperdition scolaire, d’atténuer les souffrances des bénéficiaires, de rapprocher les apprenants de leurs établissements scolaires, d’assurer leur sécurité tout le long du trajet, de rendre leurs déplacements fluides et de garantir une économie de temps, mais aussi des dépenses que les familles et les tuteurs se trouvent contraints à supporter pour permettre à leurs enfants de poursuivre leurs études dans de bonnes conditions.

En outre, le transport scolaire agit également à la faveur de l’encouragement et la pérennisation de la scolarisation de la fille rurale.

Selon les données de la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant de la province de Youssoufia, le parc des bus de transport scolaire disponible au niveau de cette partie du territoire national compte quelque 70 véhicules, dont l’acquisition a été assurée par l’INDH, le Conseil de la Région Marrakech- Safi et le Groupe OCP.

La gestion de ce parc en ce qui concerne les salaires des conducteurs, le carburant, les assurances et la maintenance mécanique sont financés par les communes territoriales via une subvention annuelle consacrée aux associations locales ayant la charge de la gestion de ces véhicules.

Quant au nombre d’élèves bénéficiaires du transport scolaire au niveau de la province de Youssoufia, il est de l’ordre de 8.520, note la même source, faisant savoir que le nombre de véhicules de transport scolaire programmés au titre de l’année 2022, dans le cadre du programme de réduction des disparités sociales et territoriales est de 22.

Une tournée effectuée par une équipe de M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, dans la collectivité territoriale de Rass Al-Ayne (une trentaine de kilomètres de Youssoufia) a permis de constater de visu le rôle de taille que joue le transport scolaire dans la promotion de la scolarisation de la fille rurale, et la lutte contre le décrochage scolaire dans cette zone rurale, en offrant à plusieurs centaines de bénéficiaires, les conditions idoines pour leur formation et apprentissage.

« Depuis que nous bénéficions du transport scolaire, toutes nos craintes et souffrances se sont dissipées surtout, qu’avant nous étions contraintes parfois de tarder jusqu’au soir pour rentrer à la maison et de traverser plusieurs kilomètres quotidiennement », s’est félicitée Samira Azhar, étudiante au collège de ladite commune, faisant savoir qu’elle bénéficie également avec ses collègues de repas à la Maison des Enfants de Ras Al Ayne.


À lire aussi
commentaires
Loading...