laverite.ma

Handicap: L’accès facilité des personnes handicapées à l’information requiert une prise de conscience collective

À LA UNE Z- NEWSLETTER (apm) / 20 janvier 2020
Handicap: L’accès facilité des personnes handicapées à l’information requiert une prise de conscience collective

L’accès facilité des personnes en situation de handicap aux sources de l’information requiert à coup sûr une prise de conscience des différents acteurs à cet égard, a souligné samedi à Rabat la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali.

S’exprimant à l’ouverture d’une journée d’étude sous la thème de « l’accès à l’information des personnes en situation de handicap visuel : réalité et perspectives », organisé par la Coordination nationale pour la défense des droits des aveugles et malvoyants, Mme El Moussali a insisté sur l’importance de lancer des initiatives pour surmonter les idées reçues en la matière, véritable obstacle à l’autonomisation de cette catégorie sociale et à l’accès à l’information.

« Il est impossible de progresser vers une véritable intégration des personnes en situation de handicap, y compris les personnes atteintes de handicap visuel, sans leur garantir un accès au système éducatif, de formation et d’éducation, car c’est le véritable garant du développement de leurs capacités », a t-elle estimé.

Elle a dans ce contexte rappelé que le ministère encourage la création de bibliothèques sonores dans les universités et les villes qui accueillent des centres d’éducation et de formation des personnes malvoyantes, tout en appelant à l’amélioration de la qualité des services qui leur sont proposés en tirant parti des avancées technologiques.

Une intégration sociale effective des personnes handicapées nécessite un travail sans relâche impliquant un changement de la perception du handicap par la société, conformément aux dispositions de l’article 8 de la Convention internationale relative aux droits des personnes en situation de handicap, a t-elle relevé, notant que la loi N°10.03 relative aux accessibilités prévoit une série de mécanismes et de mesures permettant à celles-ci de s’intégrer dans leur environnement.

Le ministère, a-t-elle poursuivi, œuvre pour la réalisation du programme national « Villes accessibles », initié dans le cadre d’accords de partenariat avec les collectivités territoriales, tout en veillant à ce que le programme englobe les espaces voués à la promotion de la culture comme les écoles, les théâtres, les musées et les bibliothèques, ainsi que les établissements d’enseignement, de santé et de services administratifs.

Le Maroc est en train de mettre en place un nouveau système national d’évaluation du handicaps, a rappelé Mme El Moussali, notant qu’un atelier international sera bientôt organisé pour s’inspirer du concept universel du handicap et que la définition technico-médicale s’avère insuffisante. 

 

VOS RÉACTIONS