• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    483654

  • Décès

    8623

  • Guéris

    469046

  • Dernière mise à jour: 28 février à 23:02

    Par:  

    Adil Zaari Jabiri

  • 23 février 2021  à 09:36
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • MAROCFiscalité: La persévérance du Maroc et le sésame de Bruxelles

    Fiscalité: La persévérance du Maroc et le sésame de Bruxelles
    Le Maroc ne figure plus sur la liste grise de l’UE des juridictions non coopératives à des fins fiscales

    Le Maroc sort définitivement de «la liste grise» de l’UE communément appelée des «paradis fiscaux». Le verdict était connu depuis quelques jours déjà après l’évaluation positive établie par l’OCDE de «la juridiction Maroc» (c’est le terme consacré pour désigner le pays ou le territoire évalué) mais le sésame européen ô combien difficile à obtenir a été annoncé ce lundi par Bruxelles.

    «Depuis 2018, le Maroc s’est engagé dans des actions visant à garantir la conformité de son système fiscal avec les principes mondiaux de transparence et d’imposition équitable, tels qu’inscrits dans les critères de la liste de l’UE», a déclaré à la MAP un porte-parole de l’Union européenne.

    Pour lui, le Maroc se conforme désormais à toutes les normes fiscales internationales qui lui permettent de figurer dans le club restreint des pays qui ont fait preuve d’une évolution positive de leurs législation et pratiques fiscales.

    Cette décision, si elle conforte les bons choix opérés en matière de politique économique du pays, elle confirme aussi la pertinence des mesures prises en termes de gouvernance et de transparence fiscale, conformément aux normes internationales.

    Elle s’ajoute aux nombreux classements établis par les institutions de rating qui placent le Maroc en pole position des pays où il fait bon investir.

    La décision européenne renseigne également sur les perspectives que pourront désormais entrevoir les deux partenaires, le Maroc et l’UE, en toute confiance dans l’aboutissement des projets et processus en cours dans le cadre de leur partenariat de prospérité partagée décidé lors du dernier Conseil d’Association dans lequel la convergence économique et la cohésion sociale sont un élément clé, l’objectif final étant de travailler à une intégration économique progressive entre Rabat et Bruxelles.

    Le Maroc sur la liste verte européenne est donc un gage de confiance supplémentaire qui augmente l’attractivité du Royaume et rassure l’investisseur sur le caractère sain de la fiscalité marocaine.

    Mais comme à chaque effort sa récompense, le Maroc étant arrivé à ce stade à la faveur de nombreuses réformes volontaristes certes, mais indispensables à son arrimage à l’économie de marché, il serait judicieux que l’UE lui ouvre la voie pour prendre part, en tant que partenaire associé, à la réflexion et à la prise des décisions communautaires autour de thématiques d’intérêt commun comme la fiscalité ou la réglementation commerciale, ce qui renforcera l’intégration économique non seulement entre le Royaume et l’UE, mais aussi au sein du continent africain.

    Les derniers articles

  • Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    L’Espagne se posait des questions samedi sur les conditions du règlement d’une dette fiscale de près de 4,4 millions d’euros par l’ancien roi Juan Carlos...

  • Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Deux manifestations ont été séparément organisées, samedi à Tunis, par le mouvement Ennahdha (islamiste) et le Parti des Travailleurs (gauche). Pour éviter tout...

  • ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    Le chiffre d’affaires (CA) consolidé des Autoroutes du Maroc (ADM), a totalisé plus de 3,01 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2020, en baisse de 19% par rapport...

  • « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    27 février 2021  à 18:50
  • Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    27 février 2021  à 15:03
  • Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    27 février 2021  à 15:01
  • Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    27 février 2021  à 14:59
  • Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    27 février 2021  à 10:23
  • ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    27 février 2021  à 10:21