Take a fresh look at your lifestyle.

Essaouira: Vers la création d’une zone d’activités économiques

LA VÉRITÉ / MAP


La nouvelle zone d’activités économiques (ZAE) à Essaouira, un projet d’envergure tant attendu pour le renforcement du tissu économique de la Cité des Alizés et de la province, a été au centre d’une rencontre tenue, mercredi au siège de la préfecture, avec la participation de l’ensemble des parties prenantes.

S’exprimant en ouverture de cette rencontre, à laquelle ont pris part le président de la Chambre régionale de Commerce, d’industrie et de Services de Marrakech-Safi (CCIS-MS), Kamal Ben Khalid, les présidents des conseils provincial, Kabir Maachi, et communal, Tarik Ottmani, des élus et des chefs des services concernés, le gouverneur de la province, Adil El Maliki, a indiqué que cette rencontre vise à « accorder les violents » pour que ce projet d’une extrême importance puisse enfin voir le jour.

Et d’enchaîner que le temps est venu pour que la Cité des Alizés et la province d’Essaouira soient dotées d’une infrastructure de ce genre dont le rôle indéniable dans l’accueil et l’attractivité des investissements n’est plus à démontrer.

Le gouverneur s’est félicité des efforts déployés par l’ensemble des intervenants et de l’engagement dont ils font preuve pour donner corps à ce projet et, partant, palier le déficit accusé en termes d’infrastructures de base capables de drainer des investisseurs, sachant que la province d’Essaouira dispose d’un potentiel important à même d’en faire une destination privilégiée des investisseurs.

De son côté, M. Ben Khalid a fait part de l’entière disposition de la CCIS-MS à accélérer le lancement de l’étude relative à ce projet, pour qu’il soit traduit en réalité dans les plus brefs délais et ce, en faveur du développement de la province d’Essaouira, tout en saluant la mobilisation de l’ensemble des parties à l’échelle locale pour la réalisation de ce projet important.

Il n’a pas manqué de souligner la disposition également de la Chambre, partant de sa mission consultative, à accompagner la province et les parties concernées dans le choix et la mise en œuvre de projets au niveau de la future ZAE.

Pour sa part, le président du conseil provincial a mis l’accent sur la mobilisation de cette instance élue afin de travailler main dans la main pour que ce projet soit réalité, mettant en avant les avantages et l’impact incommensurable que cette future infrastructure aura sur le développement socio-économique local.

Quant au président du conseil communal, il s’est dit heureux de voir ce « rêve » de toute une ville s’exaucer enfin, soulignant que ce projet d’envergure viendra répondre à la problématique d’investissements dans la Cité des Alizés.

Après avoir fait part de l’engagement et de la mobilisation du conseil communal d’accélérer la mise en œuvre de ce projet, M. Ottmani a mis en relief ses répercussions combien positives, notamment en termes de création de postes d’emploi et de dynamique économique.

Quant aux autres intervenants, ils ont été unanimes à souligner que la future zone d’activités économique constitue un levier majeur de développement et de renforcement du marketing territorial de la ville d’Essaouira et de la province, en général.

Un projet d’envergure à même de conforter la dynamique vertueuse que connaît la ville et d’apporter une véritable valeur ajoutée sur le plan socioéconomique à l’échelle locale, ont-ils conclu.


À lire aussi
commentaires
Loading...