Take a fresh look at your lifestyle.

Essaouira: Le Fado à l’honneur

LA VÉRITÉ / MAP


Le Fado, une expression musicale qui traduit les sentiments et le mode de vie des Portugais, mais aussi un art qui représente le symbole de la culture de tout un pays, a été à l’honneur, mardi soir à Essaouira, à l’occasion d’un concert exceptionnel animé, à l’espace emblématique de Dar Souiri, par l’artiste portugaise Sara Correia.

Ainsi, les amoureux et les mélomanes de ce genre musical, symbole de la culture portugaise, mais qui reste inséparable de la tradition de la capitale Lisbonne, ont été gratifiés d’une soirée mémorable, organisée à l’initiative de l’Association Essaouira-Mogador dans le cadre de l’édition 2021 du Festival “Sete Sóis Sete Luas”.

C’était l’occasion aussi pour célébrer les plus belles pages du riche répertoire du “Fado”, avec à la clé de purs moments de plaisir partagés dans un espace aussi symbolique que celui de Dar Souiri.

Une heure et demie durant, Sara Correia a interprété avec brio grâce à sa voix suave et langoureuse les grands classiques du répertoire de ce genre musical mélancolique et poignant.

Avec sa voix aussi puissante qu’enveloppante, cette “fadista” accompagnée de deux guitaristes ont été, le temps de cette soirée mémorable, les porte-paroles des nobles sentiments humains en chantant l’amour, la jalousie, la nostalgie du passé, le chagrin ou encore l’exil.

Pour la secrétaire générale de l’Association Essaouira-Mogador, Mme Kaoutar Chakir Benamara, ce concert revêt un caractère “spécial en ce sens que c’est la première fois depuis 17 mois que nous retrouvons le public”.

Outre la célébration du Fado, “ce concert était pour nous le spectacle des retrouvailles”, a-t-elle dit dans une déclaration à la MAP, expliquant qu’après une absence due à la pandémie de la Covid-19 le “Sete Sois Sete luas Essaouira” retrouve son public passionné.

“Cette soirée nous a permis de réfléchir à ce que nous avons traversé et ce dont nous avons été privés pendant la pandémie : la musique, la beauté, mais surtout le contact humain et la magie du live”, a-t-elle enchaîné.

Il s’agit, en effet, d'”un voyage sans passeport vaccinal, ni test PCR, ni autorisation exceptionnelle” dans le monde de la musique, a-t-elle soutenu.

A noter que ce concert de Fado s’inscrit dans le cadre de l’édition 2021 du Festival “Sete Sóis Sete Luas” (musique populaire et art contemporain), mis en œuvre par un réseau culturel de 34 villes de 13 pays de la Méditerranée et du monde lusophone notamment, Brésil, Cap Vert, Croatie, Espagne, France, Grèce, Italie, Maroc, Portugal, Roumanie, Slovénie et Tunisie. La ville d’Essaouira représente le Royaume au sein de ce réseau depuis 2017.

A 28 ans, Sara Correia est déjà une grande fadiste. Pendant de nombreuses années, elle s’est produite dans les meilleures maisons de fado à Lisbonne, où elle a eu le privilège de chanter aux côtés de grands noms tels que Celeste Rodrigues, Jorge Fernando et Maria da Nazaré, entre autres.

En 2018, elle a lancé son premier album éponyme qui, en plus de capturer le public, a déjà été bien salué par la critique.

La jeune artiste, connue pour sa voix à la fois harmonieuse et jeune, a déjà joué avec beaucoup de succès au Centre Culturel de Belem, dans de nombreux festivals et chanté lors du Concert “For a New Future”, dans la plus grande salle de spectacles du Portugal, l’Altice Arena.

Le fado se veut non pas un art de divertissement et de distraction, mais de réflexion et de contemplation sur la signification profonde des paroles, et par conséquent, sur les traditions et le mode de vie du pays, en particulier Lisbonne “Lisboa”, en portugais, présente dans la quasi-totalité des chansons, par amour et affection à cette ville qui a donné naissance à ce genre musical, devenu ensuite de renommée universelle.

Ce chant portugais mélodieux et mélancolique, qui a vu le jour à Lisbonne, s’exprime aux sons de la guitare lusitanienne.

Déclaré patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en novembre 2011 pour la perpétuation de cet art, le fado représente la face la plus pure de l’âme de Lisbonne. Plus que des chansons, il est une expression musicale portugaise qui traduit les sentiments et le mode vie d’une ville, accompagnée par les accords mélancoliques de la guitare portugaise traditionnelle.

Grâce à son langage simple et sentimental, le fado surmonte toutes les barrières, devient universel et est apprécié par des millions de personnes à travers le monde.


À lire aussi
commentaires
Loading...