• Version PDF
  • Coronavirus au Maroc live inf

  • Cas confirmés

    1043225

  • Décès

    14963

  • Guéris

    972291

  • Dernière mise à jour: 15 janvier à 18:25

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 16 septembre 2021  à 14:51
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • POLITIQUEElections du 8 septembre: Changement des rapports de force à Casablanca

    Elections du 8 septembre: Changement des rapports de force à Casablanca

    La scène politique à Casablanca a connu de grandes mutations, suite aux résultats des élections législatives, communales et régionales du 8 septembre qui ont donné lieu à un changement radical des rapports de force.

    Ce changement a fait que le Parti de la justice et du développement (PJD), qui a conduit la coalition gouvernementale durant deux mandats successifs, a perdu sa position au sein même de son fief électoral, face à la montée en puissance du Rassemblement national des indépendants (RNI).

    Lors de ces échéances législatives, le PJD n’a pu conserver les 15 des 26 sièges remportés à cette préfecture, alors qu’à l’époque le RNI n’a pu obtenir que 2 sièges contre 7 pour le Parti authenticité et modernité (PAM), arrivé 2ème lors de cette étape. Le passage du PJD de 15 à 1 siège actuellement, outre la perte des sièges obtenus lors des précédentes élections communales (30 sièges, contre 2 sièges actuellement) et régionales (74 sièges contre 18 actuellement) a ses significations quant à l’évaluation de l’expérience de ce parti dans la gestion de la chose locale lors de sa présidence de plusieurs conseils communaux et du conseil de la ville, outre la baisse de sa popularité auprès de la population casablancaise.

    Face à la chute inédite de ce parti, le RNI a fortement amélioré son score au niveau de la ville, vu qu’il est arrivé en tête des élections des membres du conseil de la région Casablanca-Settat, après avoir rempoté 26 des 75 sièges prévus, contre 6 sièges en 2015, et des élections du conseil communal de Casablanca, en obtenant 41 des 131 sièges prévus, comme il a obtenu 8 sièges lors des élections législatives contre 2 précédemment. Les résultats montrent une prédominance du RNI sur la carte électorale dans la capitale économique, au moment où la question de la présidence des conseils reste tributaire de la nature des alliances des partis arrivés premiers qui pourraient être contraints de s’allier avec de petits partis pour la formation d’une majorité et gagner la présidence.

    Le quotient électoral y a été pour beaucoup dans la carte politique locale en permettant aux petits partis d’avoir un siège au titre des élections communales et en limitant la progression des grands partis, puisqu’aucun parti n’est parvenu à avoir 2 sièges à la fois dans des circonscriptions législatives ou communales. Le quotient électoral a plutôt rendu service à des candidats de partis qui étaient classés derniers mais qui ont figuré parmi les vainqueurs.

    Ces constats préliminaires ont été confirmés, dans un entretien à la MAP, par le professeur en droit constitutionnel et sciences politiques à l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Amine Essaid, en réaction aux résultats du triple scrutin.

    Concernant l’opération de vote et les raisons du recul du PJD dans un de ses fiefs électoraux, le professeur a expliqué que c’est la nature du vote qui a donné lieu à ces résultats du scrutin, vu que le vote politique, qui a prédominé en 2015 et 2016 dans cette région du Royaume, a cédé la place au vote local, autrement dit les listes locales ont présidé à l’orientation des circonscriptions législatives.

    Il a également fait part d’un vote-sanction, puisque le parti qui présidait le conseil régional a perdu la plupart de ses sièges, et que le PJD ne peut présider actuellement aucun conseil d’arrondissements de Casablanca, bien plus l’ancien maire de la ville a perdu son siège parlementaire.

    Le PJD a perdu ses sièges même dans les circonscriptions électorales qu’il prédominait, dont la circonscription de Hay Hassani et autres, alors que les autres grands partis ont préservé leurs sièges dans toutes les circonscriptions électorales à Casablanca (RNI, PAM, PI et MP), a-t-il relevé.

    Les résultats des élections des membres de la chambre des représentants, des conseils communaux et d’arrondissements et des conseils régionaux dans cette région ne constituent pas une exception par rapport à ceux enregistrés, au niveau national, a-t-il dit, soulignant l’impossibilité de parler de ces résultats indépendamment de ceux des autres régions du Royaume.

    Les derniers articles

  • Novak Djokovic de retour dans un centre de rétention en Australie

    Novak Djokovic de retour dans un centre de rétention en Australie

    Le N.1 mondial Novak Djokovic est de retour dans un centre de rétention de Melbourne pour attendre la décision d’une Cour fédérale après l’annulation de son visa pour...

  • France: Christiane Taubira officiellement candidate à la présidentielle

    France: Christiane Taubira officiellement candidate à la présidentielle

    L’ex-garde des Sceaux, Christine Taubira, a officialisé, samedi à Lyon, sa candidature à la présidentielle d’avril prochain. “Je suis candidate à la présidence...

  • Logistique: l’AMDL présente ses réalisations au titre de l’exercice 2021

    Logistique: l’AMDL présente ses réalisations au titre de l’exercice 2021

    Le conseil d’administration de l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) a tenu, vendredi à Rabat, une réunion consacrée à la présentation du bilan...

  • La Foire commerciale intra-africaine, un catalyseur de commerce

    La Foire commerciale intra-africaine, un catalyseur de commerce

    15 janvier 2022  à 15:50
  • Béni Mellal: sensibilisation des porteurs de projets aux solutions de financement du programme “Intelaka”

    Béni Mellal: sensibilisation des porteurs de projets aux solutions de financement du programme “Intelaka”

    15 janvier 2022  à 15:46
  • Finance-Art: Les NFT ou comment révolutionner le monde de l’art dans son ensemble !

    Finance-Art: Les NFT ou comment révolutionner le monde de l’art dans son ensemble !

    15 janvier 2022  à 15:43
  • Rabat : Lancement de la marque “MoroccoTech” de promotion du secteur digital

    Rabat : Lancement de la marque “MoroccoTech” de promotion du secteur digital

    15 janvier 2022  à 13:03
  • La présidence française du Conseil de l’UE aura un impact sur le partenariat maroco-européen

    La présidence française du Conseil de l’UE aura un impact sur le partenariat maroco-européen

    15 janvier 2022  à 13:00
  • Transformation électrique: Mise en service de deux nouveaux postes à Nouaceur et Essaouira

    Transformation électrique: Mise en service de deux nouveaux postes à Nouaceur et Essaouira

    15 janvier 2022  à 12:58