• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    8151

  • Décès

    208

  • Guéris

    7315

  • Dernière mise à jour: 06 juin à 18:35

    Par:  

    LA VÉRITÉ / Agences

  • 22 mai 2020  à 01:09
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • INTERNATIONALDix ministres d’origine marocaine dans le nouveau gouvernement israélien

    Dix ministres d’origine marocaine dans le nouveau gouvernement israélien
    Chanteurs juifs Marocains

    Amir Peretz, Orly Levy, Aryé Deri, Miri Regev… Le gouvernement d’union présenté par Benyamin Netanyahou ce 17 mai compte pas moins de dix ministres originaires du Maroc.

    Benyamin Netanyahou a présenté un gouvernement d’union ce 17 mai, où la droite et la gauche sont représentées à égalité. Ce qui présage, a priori, d’une sortie de crise, après un blocage de quasiment 500 jours. Parmi les 34 portefeuilles que compte ce nouveau gouvernement israélien, figurent pas moins de dix ministres d’origine marocaine. Un fait qui n’échappe à personne, ni en Israël, ni au Maroc.

    Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement israélien compte plusieurs « Marocains ». En 2013, l’équipe du même Netanyahou comportait déjà un natif de Bejaâd et un autre d’Essaouira. Parmi les nouveaux ministres, on retrouve celui qui est souvent présenté comme le dauphin du Premier ministre israélien, le ministre de la Justice Amir Ohana, né de parents marocains. Autre nom, celui symbolique de Orly Levy, fille de David Levy, qui fût ministre des Affaires étrangères à une époque où les Juifs arabes étaient rarement appelés à des postes de direction politique.

    Reconnaissance

    Mais cette fois-ci, la proportion de « Marocains » de naissance ou d’origine est bien plus importante : dix sur 34, ce n’est pas rien. « L’arrivée de Marocains à des postes clés dans l’appareil d’État, l’armée, le Parlement, la recherche et la classe politique bouleverse la société israélienne », expliquait Perla Cohen, sociologue et historienne chargée de mission auprès du président des communautés juives du Maroc.

    « LES CITOYENS D’ORIGINE MAROCAINE EN ISRAËL SONT PLUS DE 800 000. C’EST LA DEUXIÈME COMMUNAUTÉ, DERRIÈRE LES JUIFS RUSSES

    Les dirigeants israéliens, Netanyahou en premier lieu, sont allés à la pêche aux voix des Juifs arabes, originaires du Maghreb et du Moyen-Orient, marginalisés depuis la création de l’État israélien. Une dynamique mariée à une reconnaissance du sort des Juifs arrivés du Maroc ou du Yémen en Israël dans les années 1950, ostracisés et, pour certains, envoyés bon gré mal gré dans d’arides « zones de développement ». « Il ne faut pas oublier que les citoyens d’origine marocaine en Israël sont un peu plus de 800 000. C’est la deuxième communauté, derrière les juifs russes », rappelle Kamal Hachkar, réalisateur du documentaire Tinghir-Jerusalem, Les échos du Mellah (sorti en 2011).

    Le nouveau gouvernement signe le retour du travailliste Amir Peretz, sans doute une des personnalités israéliennes les plus connues au Maroc. Ce dernier a grandi à Bejaâd, localité bien connue pour avoir offert à l’élite marocaine des « grandes familles » comme les Cherkaoui. La ville accueille toujours de nombreux pèlerins juifs qui se recueillent notamment devant la tombe du rabbin Yossef Gabbay.

    Le parti travailliste face à la conquête marocaine

    En 2017, Peretz disputait la tête du parti travailliste à Avi Gabay, né en Israël et Marocain de « deuxième génération », issu de parents casablancais. Voir deux « Marocains » en concurrence pour ce parti, qui a longtemps dominé la scène politique israélienne avant de voir sa force décliner au cours des années 2000, n’avait rien de banal. Traditionnellement, c’est un parti à la composition très européenne : Allemands, Polonais, Russes… L’arrivée de Peretz à la tête du parti en 2005 face à un Shimon Peres originaire de Pologne avait déjà été très remarquée au Maroc comme en Israël.

    Les derniers articles

  • Terrorisme: Une nouvelle arrestation d’un présumé Marocain radicalisé

    Terrorisme: Une nouvelle arrestation d’un présumé Marocain radicalisé

    La police nationale espagnole a annoncé, vendredi, l’arrestation le 3 juin à Guadalix de la Sierra, près de Madrid, d’un « individu de nationalité marocaine pour sa...

  • Covid-19: 80 nouveaux cas confirmés au Maroc, 47 guérisons en 24H

    Covid-19: 80 nouveaux cas confirmés au Maroc, 47 guérisons en 24H

    Quatre-vingt (80) nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et 47 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé samedi le...

  • Sécurité routière: Des radars nouvelle génération à Tanger

    Sécurité routière: Des radars nouvelle génération à Tanger

    La Direction régionale de l’Équipement, du Transport et de la Logistique a procédé, récemment en coordination avec la Commune de Tanger, à l’installation de...

  • Maison de la poésie de Titouan: Une soirée culturelle devant un public virtuel

    Maison de la poésie de Titouan: Une soirée culturelle devant un public virtuel

    6 juin 2020  à 18:45
  • Wiqaytna connait le succès

    Wiqaytna connait le succès

    6 juin 2020  à 18:42
  • Mort du chef d’Aqmi au Sahel: Personne n’est à l’abri

    Mort du chef d’Aqmi au Sahel: Personne n’est à l’abri

    6 juin 2020  à 18:38
  • Manifestations contre le racisme : Mariam Hussein use de Photoshop sur les réseaux

    Manifestations contre le racisme : Mariam Hussein use de Photoshop sur les réseaux

    6 juin 2020  à 16:32
  • Facebook : La corbeille améliorée

    Facebook : La corbeille améliorée

    6 juin 2020  à 16:29
  • Ministère de la Santé: Le coup de la pandémie

    Ministère de la Santé: Le coup de la pandémie

    6 juin 2020  à 16:27