Take a fresh look at your lifestyle.

Deux autres navires céréaliers quittent l’Ukraine avec l’ouverture d’un troisième port

LA VÉRITÉ / MAP


Deux autres navires, transportant du maïs et du soja ont quitté lundi les ports ukrainiens de la mer Noire, portant le total à dix depuis que le premier navire a navigué la semaine dernière dans le cadre d’un accord avec la Russie pour débloquer les exportations de céréales ukrainiennes.
Le Sacura, parti de Pivdennyi, transporte 11 000 tonnes de soja vers l’Italie, a annoncé lundi le ministère turc de la Défense, tandis que l’Arizona, parti de Tchornomorsk, transporte 48 458 tonnes de maïs vers Iskenderun, dans le sud de la Turquie.
Par ailleurs, le Polarnet, qui est parti vendredi, a atteint sa destination finale à Derince, dans le nord-ouest de la Turquie, lundi matin pour être déchargé, marquant l’achèvement de la première expédition depuis la relance des exportations.
Jusqu’à présent, environ 243 000 tonnes de maïs ont été exportées d’Ukraine sur sept navires depuis le premier départ le 1er août.
Les autres navires transportaient 11 000 tonnes de soja, 6 000 tonnes d’huile de tournesol et 45 000 tonnes de farine de tournesol.
Le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov, a confirmé lundi le départ des deux derniers navires, ajoutant que Pivdennyi, le troisième port ukrainien inclus dans l’accord, était enfin opérationnel dans le cadre de l’initiative.
Le ministre avait précédemment indiqué que l’ouverture de Pivdennyi porterait la capacité d’exportation totale de l’Ukraine à trois millions de tonnes par mois.
La reprise des exportations de céréales est supervisée par un Centre conjoint de coordination à Istanbul où travaillent du personnel russe, ukrainien, turc et onusien.

À lire aussi
commentaires
Loading...