[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Des experts arabes débattent du rôle des entrepreneurs dans la réalisation du développement durable

LA VÉRITÉ


Les travaux du premier Forum de l’entrepreneuriat se sont ouverts, mardi à Tanger, sous le thème “Le rôle des entrepreneurs dans la réalisation des objectifs du développement global et durable”.
Ce Forum, organisé par l’Organisation arabe de développement administratif (OADA) et l’Organisation arabe pour le développement industriel et des mines (OADIM), relevant de la Ligue des États arabes, connait la participation d’experts, d’universitaires et d’hommes d’affaires de plusieurs pays arabes.
Il vise à renforcer la culture de l’entrepreneuriat, identifier les compétences et les outils nécessaires pour assurer la durabilité des entreprises et mettre en évidence le rôle des relations publiques et des progrès technologiques pour faire face aux défis et aux crises actuelles.
S’exprimant à cette occasion, le directeur général de l’OADA, Nasser Al Hatlan Al Qahtani, a souligné que ce Forum vise à soutenir les entrepreneurs émergents et à fournir des plateformes appropriées pour leur permettre de développer leurs projets, d’identifier les moyens de s’adapter avec les besoins de la société et les exigences de développement aux niveaux national et international, ainsi que faciliter la coopération et le partenariat entre les entrepreneurs, les organisations et les gouvernements pour parvenir à un développement global et durable.
Il a estimé que le relèvement des défis et le développement de l’entrepreneuriat dans le monde arabe passent par la promotion de la coopération et de la communication entre les secteurs privé et public et les institutions arabes concernées, afin que le secteur puisse jouer pleinement son rôle et contribuer à la réalisation des objectifs de développement, à la création d’emplois et à l’accompagnement des transformations rapides que connaît le monde.
Pour sa part, le directeur général de l’OADIM, Adi Sakr, a indiqué que la tenue de ce Forum à Tanger constitue l’occasion de mettre la lumière sur le rôle joué par SM le Roi Mohammed VI dans le soutien à la coopération arabe conjointe dans tous les domaines et le soutien du Souverain aux institutions arabes qui œuvrent pour la fédération des efforts des pays arabes, en vue de promouvoir le développement, maintenir la paix et la sécurité, et de faire du monde arabe une locomotive de développement aux niveaux régional et international.
Il a relevé que cette rencontre reflète la volonté des pays arabes de promouvoir l’élément humain, répondre à ses aspirations dans les domaines économique, social et environnemental, développer des idées de projets à forte valeur ajoutée, bénéficier de l’économie du savoir et de mettre en œuvre des stratégies et des plans pour atteindre la croissance économique souhaitée.
Dans une déclaration à M24, la chaine de l’information en continu de la MAP, l’expert marocain dans le domaine de la gouvernance et du climat des affaires, Hussein Wahib, a mis l’accent sur le rôle de l’État et de ses institutions dans le développement du climat des affaires, citant l’expérience du Maroc en matière d’attraction des investissements et des capitaux étrangers, ainsi que des firmes multinationales.
Il a noté que les plans adoptés par le Maroc ont contribué à en faire l’une des destinations d’investissement les plus attrayantes au monde.
Ce Forum est l’occasion d’examiner la situation actuelle des projets novateurs, les moyens de les développer à travers les nouvelles technologies, les modèles réussis, les meilleures pratiques pour assurer leur durabilité, ainsi que les outils d’évaluation de la performance et les indicateurs de développement.
Les travaux du forum se répartissent en trois sessions qui incluent plusieurs thématiques, notamment l’entrepreneuriat, le concept de développement durable, les défis communs à l’entrepreneuriat dans la région arabe, la gestion des attentes, l’harmonisation des messages, le rôle des relations publiques et de la communication dans la réalisation du développement durable et les indicateurs d’évaluation des performances.

À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]