• Version PDF
  • Coronavirus au Maroc live inf

  • Cas confirmés

    1120087

  • Décès

    15270

  • Guéris

    1049166

  • Dernière mise à jour: 27 janvier à 19:05

    Par:  

    Hicham EL MOUSSAOUI

  • 23 octobre 2021  à 15:37
  • Temps de lecture: 5 minutes
  • SOCIÉTÉ“Dar Saniaa” dans la commune Al Manzla, un centre de formation pour renforcer les compétences des femmes rurales

    “Dar Saniaa” dans la commune Al Manzla, un centre de formation pour renforcer les compétences des femmes rurales
    Une femme du centre ‘Dar Saniaa’ apprend les techniques de coupe et de couture, dispensées par l'une des instructrices qui se déplacent régulièrement de Tanger

    Sur une colline surplombant le lac du barrage 9 avril se trouve “Dar Saniaa”, un centre de formation dédié aux femmes, situé dans la commune Al Manzla relevant de la préfecture de Tanger-Assilah.

    Ce projet de développement, mis en oeuvre dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), n’aurait pas vu le jour sans la persévérance de nombre de femmes qui croient en le travail associatif et leur capacité à changer les mentalités, afin d’aider les femmes rurales à s’intégrer dans le tissu économique local et à contribuer au développement de cette zone, qui demeure en marge de la dynamique que connaît la région du Nord.

    Inauguré en 2015 avec un financement de l’INDH à hauteur de 650.000 dirhams, en partenariat avec le département de l’Artisanat et l’Entraide nationale, ce centre cible les femmes en situation de précarité, et accueille cette année 60 femmes qui bénéficient d’une formation pratique dans les métiers de coupe, couture et broderie, ainsi que de cours d’alphabétisation, d’accompagnement et d’encadrement.

    “A travers Dar Saniaa, mise en oeuvre dans le cadre de l’INDH et la Stratégie nationale de développement rural, nous essayons de travailler avec les femmes issues de cette zone rurale pour les encadrer et les soutenir, compte tenu de leur rôle dans la promotion de la société, ainsi que l’économie locale”, a indiqué Mounia Hajji Zahar, présidente de l’Association régionale de l’union nationale des femmes du Maroc -Béni Makada-, qui gère le centre, notant que cet appui consiste en l’accompagnement, la sensibilisation et l’encadrement pour apprendre plusieurs métiers et lutter contre l’analphabétisme.

    C’est dans les deux salles de Dar Saniaa, que des groupes de femmes issues de villages de la commune Al Manzla se rassemblent pour apprendre la coupe, la couture et la broderie. Cet espace est devenu un lieu de rencontre, d’apprentissage et de découverte des perspectives qui s’offrent à des femmes qui, pendant des années, ont été limitées aux tâches ménagères et à l’éducation des enfants.

    Le centre est, en effet, un espace à travers lequel les femmes cherchent à apprendre pour disposer d’une source de revenu supplémentaire.

    Touria, une des bénéficiaires du centre, a confié avoir maîtrisé les techniques de coupe et de broderie traditionnelle, exprimant l’ambition des femmes, qui tiennent à rester dans leur commune, de créer une coopérative qui contribuerait à fédérer leurs efforts et à promouvoir leurs produits localement, en plus d’ouvrir une maison d’hôtes afin d’exploiter les atouts de touristiques de la commune.

    Quant à Karima, qui bénéficie de la formation du centre depuis deux ans, elle a fait savoir qu’avec la période d’apprentissage qui approche à sa fin, les femmes souhaitent travailler localement pour aider leurs familles, ajoutant “cette commune est magnifique, et il est nécessaire de créer une coopérative pour nous encadrer afin de créer des activités génératrices de revenus”.

    Même son de cloche chez Ilham, qui affirme avoir appris à écrire et à lire l’arabe et le français grâce aux cours d’alphabétisation dispensés à Dar Saniaa.

    Elle a confié vouloir apprendre certaines Sourates du Saint Coran et bénéficier de cours religieux, exprimant également son souhait que Dar Saniaa dispense des cours en langues et en informatique.

    Avec beaucoup de persévérance, les femmes de la commune Al Manzla ont veillé à suivre des formations à Dar Sania dans les techniques de coupe et de couture, dispensées par des instructrices qui se déplacent régulièrement de Tanger.

    Ces formations requièrent un financement permanent, raison pour laquelle l’INDH a contribué durant les trois dernières années à hauteur de 160.000 dirhams, pour la gestion de Dar Saniaa.

    Khadouj Benali, une des trois instructrices de coupe et de couture, a fait part de son admiration face à la volonté d’apprendre manifestée par les bénéficiaires, d’autant plus qu’elles tiennent à rester dans leur commune, afin de contribuer à son développement en lançant des projets ou des coopératives locales, soulignant néanmoins le besoin du centre en davantage de matières premières, que ce soit pour l’apprentissage ou pour la production.

    Pour sa part, Mounia Hajji Zahar a estimé qu’il est temps de créer une coopérative féminine pour commercialiser les produits, puisque nombre de femmes dans le centre ont suivi leurs formations durant plus de 4 ans et obtenu leurs diplômes, faisant savoir que Dar Saniaa cherche également à développer l’offre de formation en s’ouvrant à la cuisine et à la préparation de gâteaux.

    La commune Al Manzla dispose du lac du barrage du 9 avril et d’une bande forestière importante, pouvant être exploités dans la promotion touristique de la région, ce qui contribuera à commercialiser les produits de la coopérative que créeront les bénéficiaires de Dar Saniaa, a-t-elle poursuivi, notant qu’il s’agit d’une initiative visant à améliorer les revenus des femmes qui tiennent à rester dans leur commune, ce qui limitera par conséquent l’exode rural.

    L’objectif de l’INDH est de promouvoir le développement en milieu rural et en montagnes, pour en faire bénéficier les catégories les plus précaires, en particulier les femmes rurales, et Dar Saniaa dans la commune Al Manzla se veut, certes, un centre unique pour renforcer les compétences des femmes en vue de réaliser le développement escompté.

    Les derniers articles

  • Les astronomes s’interrogent sur un étrange “objet” découvert dans la Voie lactée

    Les astronomes s’interrogent sur un étrange “objet” découvert dans la Voie lactée

    Les astronomes australiens ont découvert un astre étrange dans la Voie lactée, qui émet un rayonnement électromagnétique à un rythme inhabituellement long : cette...

  • Le roi Mohammed VI lance les travaux de la plus grande unité industrielle de fabrication de vaccins en Afrique

    Le roi Mohammed VI lance les travaux de la plus grande unité industrielle de fabrication de vaccins en Afrique

    Le Roi Mohammed VI, a présidé, jeudi à la province de Benslimane (Région de Casablanca-Settat), la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’une usine de...

  • France: Des dizaines de milliers de manifestants réclament des hausses de salaire

    France: Des dizaines de milliers de manifestants réclament des hausses de salaire

    “Tout augmente, sauf nos salaires!”: plusieurs dizaines de milliers d’employés du privé, fonctionnaires, retraités ou lycéens ont manifesté jeudi en France...

  • Pétrole et gaz: les investissements doivent croître de 5% par an pour satisfaire la demande

    Pétrole et gaz: les investissements doivent croître de 5% par an pour satisfaire la demande

    27 janvier 2022  à 21:06
  • Énergie: les investissements dans la transition ont fortement progressé en 2021, selon BNEF

    Énergie: les investissements dans la transition ont fortement progressé en 2021, selon BNEF

    27 janvier 2022  à 21:04
  • États-Unis: Majid El Bouazzaoui nommé jury pour le défi «Solv[ED] Youth innovation challenge» de MIT Solve

    États-Unis: Majid El Bouazzaoui nommé jury pour le défi «Solv[ED] Youth innovation challenge» de MIT Solve

    27 janvier 2022  à 18:48
  • L’INDH voit grand pour les écoliers de Tarfaya

    L’INDH voit grand pour les écoliers de Tarfaya

    27 janvier 2022  à 18:46
  • INDH à Youssoufia: Le transport scolaire, un outil indispensable de lutte contre le décrochage scolaire en milieu rural

    INDH à Youssoufia: Le transport scolaire, un outil indispensable de lutte contre le décrochage scolaire en milieu rural

    27 janvier 2022  à 18:44
  • Conseil économique, social et environnemental: Lancement de la plateforme numérique participative “Ouchariko”

    Conseil économique, social et environnemental: Lancement de la plateforme numérique participative “Ouchariko”

    27 janvier 2022  à 18:42