• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    336506

  • Décès

    5539

  • Guéris

    284496

  • Dernière mise à jour: 25 novembre à 18:50

    Par:  

    LA VÉRITÉ / AFP

  • 28 octobre 2020  à 21:50
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • INTERNATIONALCovid-19: « l’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », souligne Macron

    Covid-19: « l’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », souligne Macron
    "L'économie ne doit ni s'arrêter, ni s'effondrer", a souligné mercredi le président de la République Emmanuel Macron après avoir annoncé un reconfinement national pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le travail "pourra continuer" pendant ce deuxième confinement qui débutera vendredi pour un mois, "vous pourrez sortir pour travailler", a précisé Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée. Mais "partout où c'est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé", a-t-il poursuivi, expliquant que par rapport au premier épisode de confinement au printemps, "l'activité continuera avec plus d'intensité". Cela signifie notamment que "les guichets des services publics resteront ouverts, les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner". En revanche, les bars, les restaurants et les "commerces non essentiels" vont fermer partout dans le pays. "Je sais que beaucoup de commerçants espéraient ne pas fermer, je sais que pour les commerces de centre-ville, je demande un très gros effort: tenons-le avec beaucoup de rigueur pendant 15 jours (et) si d'ici 15 jours, nous maîtrisons mieux la situation, nous pourrons alors réévaluer les choses et espérer ouvrir certains commerces, en particulier dans cette période si importante avant les fêtes de Noël", a détaillé le chef de l'Etat. Face à ces nouvelles restrictions synonymes de difficultés pour de nombreuses entreprises déjà fragilisées par la crise sanitaire, le gouvernement a prévu de mettre en place un "plan spécial" dédié aux travailleurs indépendants, aux commerçants, aux TPE et aux PME. "Un plan spécial sera fait pour les indépendants, les commerçants, les très petites et moyennes entreprises", a indiqué Emmanuel Macron, ajoutant que les salariés et les employeurs "qui ne peuvent pas travailler continueront (...) à bénéficier du chômage partiel et nous compléterons par des mesures de trésorerie pour les charges, les loyers des prochaines semaines". "Cette réponse économique parmi les plus protectrices du monde se poursuivra, elle sera même plus importante qu'en mars, pour nos petites entreprises fermées administrativement avec la prise en charge jusqu'à 10.000 euros par mois de leur perte en chiffre d'affaires", a-t-il précisé. Le gouvernement compte également accompagner les artisans, les très petites entreprises et les PME qui "entreprendront des démarches de numérisation" afin de se moderniser et de mieux faire face à la crise sanitaire.

    « L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », a souligné mercredi le président de la République Emmanuel Macron après avoir annoncé un reconfinement national pour lutter contre la propagation du Covid-19.

    Le travail « pourra continuer » pendant ce deuxième confinement qui débutera vendredi pour un mois, « vous pourrez sortir pour travailler », a précisé Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée.

    Mais « partout où c’est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé », a-t-il poursuivi, expliquant que par rapport au premier épisode de confinement au printemps, « l’activité continuera avec plus d’intensité ».

    Cela signifie notamment que « les guichets des services publics resteront ouverts, les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner ».

    En revanche, les bars, les restaurants et les « commerces non essentiels » vont fermer partout dans le pays.

    « Je sais que beaucoup de commerçants espéraient ne pas fermer, je sais que pour les commerces de centre-ville, je demande un très gros effort: tenons-le avec beaucoup de rigueur pendant 15 jours (et) si d’ici 15 jours, nous maîtrisons mieux la situation, nous pourrons alors réévaluer les choses et espérer ouvrir certains commerces, en particulier dans cette période si importante avant les fêtes de Noël », a détaillé le chef de l’Etat.

    Face à ces nouvelles restrictions synonymes de difficultés pour de nombreuses entreprises déjà fragilisées par la crise sanitaire, le gouvernement a prévu de mettre en place un « plan spécial » dédié aux travailleurs indépendants, aux commerçants, aux TPE et aux PME.

    « Un plan spécial sera fait pour les indépendants, les commerçants, les très petites et moyennes entreprises », a indiqué Emmanuel Macron, ajoutant que les salariés et les employeurs « qui ne peuvent pas travailler continueront (…) à bénéficier du chômage partiel et nous compléterons par des mesures de trésorerie pour les charges, les loyers des prochaines semaines ».

    « Cette réponse économique parmi les plus protectrices du monde se poursuivra, elle sera même plus importante qu’en mars, pour nos petites entreprises fermées administrativement avec la prise en charge jusqu’à 10.000 euros par mois de leur perte en chiffre d’affaires », a-t-il précisé.

    Le gouvernement compte également accompagner les artisans, les très petites entreprises et les PME qui « entreprendront des démarches de numérisation » afin de se moderniser et de mieux faire face à la crise sanitaire.

    Les derniers articles

  • Covid-19: 4.979 nouveaux cas confirmés, 70 morts

    Covid-19: 4.979 nouveaux cas confirmés, 70 morts

    Un total de 4.979 nouveaux cas d’infection au coronavirus et 5.220 guérisons ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures au Maroc, a annoncé mercredi le...

  • L’UE veut contrer les pénuries de médicaments et rendre les prix accessibles

    L’UE veut contrer les pénuries de médicaments et rendre les prix accessibles

    La Commission européenne a adopté mercredi un plan pour garantir l’accès de médicaments –notamment génériques– partout dans l’UE à des prix...

  • Le Maroc appelle à l’UA au respect de la légalité et l’impératif du développement de l’Afrique

    Le Maroc appelle à l’UA au respect de la légalité et l’impératif du développement de l’Afrique

    Le Maroc a appelé, mercredi à Addis-Abeba, au respect de la légalité et l’impératif de créer les conditions propices au développement dans le continent africain....

  • L’Unesco et l’Association mondiale des éditeurs de presse s’unissent en faveur de la survie des médias

    L’Unesco et l’Association mondiale des éditeurs de presse s’unissent en faveur de la survie des médias

    25 novembre 2020  à 18:35
  • Décès de la légende Diego Maradona à l’âge de 60 ans

    Décès de la légende Diego Maradona à l’âge de 60 ans

    25 novembre 2020  à 18:26
  • Les huit leviers de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière

    Les huit leviers de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière

    25 novembre 2020  à 18:25
  • Akhannouch et Sinkevičius font le point sur la 1ère année du nouvel accord de pêche Maroc-UE

    Akhannouch et Sinkevičius font le point sur la 1ère année du nouvel accord de pêche Maroc-UE

    25 novembre 2020  à 18:22
  • ANAM: Suspensions provisoires du mode tiers payant à l’encontre de 3 cliniques

    ANAM: Suspensions provisoires du mode tiers payant à l’encontre de 3 cliniques

    25 novembre 2020  à 18:21
  • La foncière Aradei Capital s’introduit en Bourse

    La foncière Aradei Capital s’introduit en Bourse

    25 novembre 2020  à 18:20