Take a fresh look at your lifestyle.

Conférence des ministres de la CEA à Dakar: « L’Afrique doit faire confiance à l’Afrique »

LA VÉRITÉ / MAP


L’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Union Africaine et la CEA, M. Mohamed Arrouchi, a rappelé, mardi à Dakar, lors de la Conférence ministérielle de la CEA, le fondement d’une coopération interafricaine en soulignant que « l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique », conformément à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

S’exprimant lors de la 54-ème session de la Conférence des Ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique (CoM2022), tenue à Diamniadio près de Dakar, du 11 au 17 mai, avec la participation d’une délégation marocaine composée de représentants des départements sectoriels compétents, M. Arrouchi ayant conduit la délégation, a, à cet égard, mis en exergue les prérequis d’un développement durable en Afrique qui sont, a-t-il précisé, l’intégration régionale et la coopération sud-sud.

Le diplomate marocain a relevé que la mobilisation des financements n’est pas une fin en soi, mais un moyen pour servir au mieux les intérêts vitaux du citoyen africain en matière de développement au moment où l’Afrique affronte de multiples défis socioéconomiques causés par l’épidémie de la Covid-19 et accentués par la situation qui prévaut sur la scène internationale, et ses répercussions sur la sécurité alimentaire aggravée par le changement climatique et le stress énergétique et ses implications sur le continent.

A noter que la délégation du Royaume du Maroc lors de cette 54-ème Conférence a organisé un Side-event axé sur les défis de la mobilisation du marché des capitaux pour le financement de la transition énergétique durable en Afrique.

Il y a lieu de rappeler aussi que le Maroc avait présidé la Conférence en 2019 et en 2020 et siège actuellement au sein du Forum de la CEA pour le développement durable en tant que deuxième vice-président. il s’agit là d’un engagement résolu de contribution constante au processus de développement durable en Afrique.

L’évènement hybride a été organisé conjointement par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Gouvernement du Sénégal sous le thème « Financement de la relance de l’Afrique: Atteindre de nouveaux horizons », au Centre international de Conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, situé à 30 km de Dakar.

La cérémonie d’ouverture officielle de la Conférence a été présidée lundi par le Chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, Président en exercice de l’Union africaine (UA).

Elle avait été précédée d’une réunion du Comité d’experts, tenue du 11 au 13 mai, au cours de laquelle les participants ont débattu de sujets techniques ayant trait au thème de ladite Conférence et certaines questions statutaires de la CEA.

D’autres évènements parallèles ont été également organisés les 14 et 15 mai pour aborder des questions liées à la santé, aux infrastructures, à l’éducation, à l’action climatique et à la mobilisation des ressources à l’appui d’une relance inclusive et durable pour les pays africains. Le programme de la Conférence comprenait des panels ministériels de haut niveau et des tables rondes sur la manière de transformer la menace persistante de la pandémie de Covid-19 en un accélérateur de croissance et de prospérité mondiale.


À lire aussi
commentaires
Loading...