Take a fresh look at your lifestyle.

Commonwealth Business Forum à Kigali: la croissance inclusive et la relance post-covid au centre des débats

LA VÉRITÉ / MAP


La croissance inclusive et la relance post-covid ont été au centre des débats du Commonwealth Business Forum (CBF 2022), dont le coup d’envoi a été donné, mardi à Kigali, avec la participation d’environ mille délégués et hommes d’affaires représentant plus de 50 pays, dont le Maroc.

Ce forum d’affaire, qui constitue l’un des évènements phares de la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM 2022), se penche sur le rôle du Commonwealth dans la reconstruction et la redynamisation de l’économie mondiale ainsi que les solutions permettant d’accélérer la relance post-covid et la croissance inclusive.

Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, le président rwandais Paul Kagame a déclaré qu’aucun pays membre du Commonwealth ne doit se sentir exclu au moment où l’organisation cherche à stimuler une croissance inclusive et un avenir commun.

« Les pays du Commonwealth doivent s’engager en permanence et voir ce qu’ils peuvent faire pour apporter un équilibre afin de garantir que toutes les 54 nations membres de la communauté se sentent incluses, en particulier les petits pays en développement », a souligné le dirigeant rwandais.

Qu’il s’agisse de commerce, d’investissements ou d’autres secteurs tels que la santé, « le rythme auquel les choses évoluent doit être accéléré, afin que nous accordions plus de valeur au Commonwealth et aux sentiments des habitants du Commonwealth », a insisté le chef de l’Etat.

De son côté, Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD), a indiqué que l’économie du Commonwealth devrait atteindre près de 13.000 milliards de dollars d’ici 2026, relevant qu’elle est largement concentrée dans cinq pays, à savoir le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, le Nigeria et l’Inde.

Selon M. Adesina, le financement de la croissance future, le commerce et l’intégration économique régionale sont des éléments clés pour stimuler une croissance inclusive et accélérer le développement durable et la croissance économique des pays en développement.

Pour sa part, Makhtar Diop, directeur général de la Société financière internationale (SFI), a fait observer que le monde est actuellement confronté à une vague d’incertitude en raison de la pandémie de la Covid-19 et d’autres facteurs mondiaux, soulignant que « cette incertitude peut être transformée en certitude ».

« Pour y parvenir, nous devons transformer totalement ce qui se passe sur le continent. Toute cette incertitude provient des crises qui ont entraîné le ralentissement de la chaîne d’approvisionnement alimentaire et sanitaire », a-t-il poursuivi, mettant l’accent sur la nécessité d’une relance post-covid inclusive.

Le Commonwealth Business Forum a attiré des décideurs de haut niveau, des investisseurs, des banquiers, des investisseurs en capital-risque et des dirigeants d’entreprise, entre autres. Les participants explorent un large éventail de domaines, y compris le financement de la croissance future, le commerce et l’intégration régionale.

Le Maroc a été représenté à ce forum par Mohammed Boustta, responsable de la section Afrique non francophone à l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE).

Le secteur privé marocain a été également présent à travers « Cooper Pharma », producteur, distributeur et exportateur de spécialités pharmaceutiques devenu un acteur de référence de la région Afrique.

D’après les organisateurs, le forum CBF 2022 a été conçu pour échanger des connaissances, contribuer à un dialogue percutant et créer des liens significatifs entre les participants à travers des conférences-débat thématiques mais aussi des rencontres B to B.

Cette rencontre est également destinée à contribuer et façonner les agendas des politiques, des programmes et des partenariats, et à découvrir de nouveaux marchés et opportunités à travers le Commonwealth.

Les dirigeants de tout un continent linguistique, surtout économique, se réunissent à Kigali dans le courant de cette semaine, du 20 au 26 juin, à l’occasion de la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth.

Prévu en 2020 et reporté à plusieurs reprises en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, ce sommet est destiné à réaffirmer les valeurs qui lient les pays membres du Commonwealth et se pencher sur des questions vitales, notamment la reprise post-covid, la lutte contre le changement climatique, la stimulation du commerce et la promotion du développement durable.

Cet événement majeur, qui devrait attirer plus de 5000 participants sous le thème « Offrir un avenir commun : connecter, innover, transformer », comprend quatre forums thématiques consacrés aux jeunes, aux femmes, aux entreprises (CBF 2022) et à la société civile. A l’issue de ces rencontres, les chefs de gouvernement se rassembleront samedi en privé pour discuter de la collaboration sur les priorités mondiales et du Commonwealth.


À lire aussi
commentaires
Loading...