Take a fresh look at your lifestyle.

Cinéma et migrations: Coup d’envoi de la 18ème édition du FICM d’Agadir

LA VÉRITÉ / MAP


La 18ème édition du Festival international Cinéma et Migrations (FICM) s’est ouverte lundi à Agadir, dans une ambiance marquée par l’effervescence festive.

La cérémonie de lancement de cette manifestation portant le flambeau de la culture à Agadir s’est déroulée à la prestigieuse salle de Cinéma Rialto, en présence d’une pléiade de responsables locaux et de célèbres acteurs et actrices nationaux et internationaux. Dans son allocution, le président du festival, Driss Moubarik, a indiqué qu’après une interruption de deux années en raison des restrictions sanitaires liées au Coronavirus, le FICM d’Agadir a tenu à maintenir son édition 2021 qui s’est adaptée au contexte de la pandémie en optant pour un format digital.

La pandémie du Coronavirus a été un fort événement mondial qui a révélé la place primordiale de la culture dans la vie des individus, a-t-il affirmé.

Le jury chargé de départager les films en lice pour cette 18ème édition est présidé par l’écrivain Tahar Benjelloun (long-métrage) ainsi que le journaliste et critique de cinéma Bilal Marmid (court-métrage).

Lors de la cérémonie d’ouverture, un hommage a été rendu à des figures de proue du cinéma international, à savoir l’acteur français Samy Naceri et le réalisateur franco-marocain Kamal Hachkar, marquant l’un des moments forts de cette édition.

A cette occasion, Samy Naceri a exprimé sa joie de recevoir cette distinction et d’être “finalement honoré sur une terre marocaine”, après une expérience accumulée de 35 ans dans l’industrie cinématographique. De son côté, Kamal Hachkar s’est dit fier de recevoir cette distinction dans la capitale soussi.

“Mon film documentaire, intitulé ‘Dans tes yeux je vois mon pays’, qui ouvre le bal de ce festival, exalte la tradition marocaine qui prône la coexistence entre les peuples à travers l’héritage patrimonial judéo-marocain”, a-t-il soutenu.

Rythmée de sonorités puisées dans le registre poético-musical du Souss, la cérémonie d’ouverture de cette 18ème édition reflète l’esprit du FICM d’Agadir qui, par ce clap, revient sur le devant de la scène culturelle avec une nouvelle édition encore plus captivante.


À lire aussi
commentaires
Loading...