Take a fresh look at your lifestyle.

Casablanca-Settat: Une coalition tripartite pour relever les défis de la région

Jalal Chouhani


A l’instar des autres régions du Royaume, la coalition tripartite entre le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti Authenticité et Modernité (PAM) et le Parti de l’Istiqlal (PI) a décidé de travailler la main dans la main pour relever les défis posés au niveau de la région Casablanca-Settat avec l’objectif majeur d’accélérer la cadence de réalisation des chantiers de développement en cours.

Les trois partis conscients de l’importance capitale de cette région et son poids économique et démographique ont coordonné leurs efforts au niveau des conseils communal et de la région pour assurer une gestion efficiente et une coordination étroite.

Ils ont ainsi traduit leur volonté de concrétiser au niveau local la coalition nouée au niveau national et annoncée par le chef de gouvernement désigné Aziz Akhannouch. Le but étant, selon les observateurs, de respecter le choix des électeurs marocains et de favoriser l’harmonie des programmes et des objectifs fixés par les trois partis dans leurs programmes électoraux.

A cet égard, l’analyste politique, Khalid Fathi, a confié, dans un entretien à la MAP, que la région Casablanca-Settat notamment la métropole économique sera l’épreuve dure de cette coalition tripartite, car, a-t-il dit, c’est une grande ville qui souffre de plusieurs problèmes, à savoir le manque d’espaces verts, la congestion routière, le problème de l’habitat, le chômage et les répercussions de la pandémie de coronavirus sur le dynamisme économique de la ville.

Selon lui, c’est une ville qui connaît une compétition rude avec d’autres villes émergentes et elle devrait être le premier hub économique d’Afrique, ajoutant que l’ »on a besoin de beaucoup d’imagination, de volonté et de créativité pour sauver cette ville et rattraper l’immobilisme qu’elle a connu ces dernières années ».

S’agissant des résultats du scrutin du 8 septembre, il a souligné qu’il s’agit d’un vote sélectif et intelligent qui s’inscrit dans une décision bien différenciée sur tout le territoire national des électeurs marocains, destinée non seulement à sanctionner le Parti de la Justice et de Développement (PJD), mais à tourner définitivement la page de ce parti.

Et d’expliquer que la région a signé le changement tant attendu par les Marocains, citant à titre d’exemple Casablanca, la grande métropole économique, qui a-t-il estimé,  »a perdu de sa brillance et de son attirance et même de sa compétitivité économique ».

Casablanca, c’est la classe moyenne et surtout la classe ouvrière et les Casablancais n’avaient pas voté pour le PJD parce qu’ils adhèrent à sa doctrine, mais ils avaient donné l’opportunité à ce parti pour trouver des remèdes aux crises chroniques de la ville, a-t-il observé, attirant l’attention que les Casablancais ont une mentalité pragmatique et lorsque ils n’ont constaté aucun changement, ils ont manifestement tourné le dos au PJD.

Pour lui, les Casablancais ont sauté à l’autre rive. Ils ont concentré leurs voix au profit du PAM et du PI deux partis de l’opposition, mais surtout le RNI malgré qu’il était parmi la coalition gouvernementale sortante, car, a-t-il estimé, ses ministères se sont bien distingués lors de l’épidémie de coronavirus.

La région de Casablanca-Settat reflète ainsi la majorité gouvernementale qui sera composée, comme cela a été annoncé par le chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, du Rassemblement National des Indépendants (RNI), du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et du parti de l’Istiqlal (PI).

Lors d’un point de presse en présence des secrétaires généraux du PAM, Abdellatif Ouahbi, et du PI, Nizar Baraka, le chef du gouvernement désigné avait souligné que l’esprit d’engagement dont ont fait montre les SG des partis qui ont unanimement relevé le caractère délicat de l’étape, a permis de former la majorité gouvernementale (269 sièges) dans une courte durée, compte tenu de la conjoncture actuelle et des exigences du développement.


À lire aussi
commentaires
Loading...