laverite.ma

Casablanca: Le binôme candidat à la présidence de la CGEM et M. Qotbi discutent des enjeux de la culture au Maroc

CULTURE Z- NEWSLETTER (apm) / 10 janvier 2020
Casablanca: Le binôme candidat à la présidence de la CGEM et M. Qotbi discutent des enjeux de la culture au Maroc

Le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj et son colistier Mehdi Tazi ont discuté, jeudi à Casablanca, avec le président de la Fondation nationale des Musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi, des enjeux de la culture au Maroc.

« Je me réjouis que ces futurs dirigeants du Patronat marocain puissent inclure la culture dans leurs préoccupations et la considérer comme un élément essentiel du développement social et touristique », a dit M. Qotbi dans une déclaration à la MAP à l’issue d’une rencontre d’information tenue entre les deux parties.

Dans ce sens, il souligné l’importance du développement des musées au Maroc pour accompagner l’essor touristique. « Nous avons l’ambition de doter chaque ville d’un musée », a soutenu M. Qotbi.

Pour sa part, M. Alj a relevé que la culture occupe une place de plus en plus importante dans la société marocaine.
A cet égard, il s’est félicité de la vision et de la volonté communes de développer davantage le volet culturel dans l’économie au profit de l’ensemble des citoyens, en particulier les jeunes.

« Nous œuvrons à concrétiser cette vision au niveau du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration et avec tous nos adhérents pour s’impliquer encore plus dans le développement de la culture dans notre pays », a-t-il affirmé.

M. Alj a, parallèlement, fait savoir que les discussions avec les membres de la FNM ont aussi porté sur les musées au Maroc, dont six sont opérationnels et quatre seront ouverts cette année.

Cette rencontre intervient après plusieurs étapes de la tournée du binôme candidat dans les différentes régions du Royaume pour échanger avec les entrepreneurs et les membres des confédérations régionales sur les actions futures de la CGEM et leurs attentes.

 

VOS RÉACTIONS