Take a fresh look at your lifestyle.

Casablanca: Inauguration de l’exposition « À la recherche de la mémoire oubliée des quartiers casablancais »

LA VÉRITÉ / MAP


L’exposition « À la recherche de la mémoire oubliée des quartiers Casablancais » du Musée collectif de Casablanca a été inaugurée, mercredi au parc de la Ligue arabe, avec l’objectif de mettre en exergue la richesse patrimoniale et historique des différents quartiers de la métropole.

Cette deuxième exposition du Musée collectif de Casablanca, qui se poursuivra jusqu’au 4 août prochain, présente 15 projets d’artistes, chercheurs et habitants qui explorent les récits des quartiers de Hay Mohammadi, Aïn Chock, Derb Sultan, Derb el Kabir, Hay Hassani, Bourgogne, Aïn Sebaâ, Al Firdaous et l’ancienne Médina.

Entre recherches sonores et visuelles, ils retracent l’histoire de Casablanca et jettent la lumière sur l’héritage patrimonial remarquable de cette ville.

Dans une déclaration à la MAP, l’artiste plasticien Mohamed Fariji, directeur artistique de l’Atelier de l’Observatoire, initiateur du Musée collectif de Casablanca, a indiqué que cette exposition est le fruit de huit ans de travail, de recherche et de collecte de la mémoire de différents quartiers casablancais.

Il s’agit, selon lui, d’une immersion au cœur de ces quartiers casablancais, en mettant l’accent sur la mémoire oubliée.

M. Fariji a, par ailleurs, souligné la nécessité de doter Casablanca d’un musée dédié à la mémoire de cette ville et à la valorisation de son patrimoine.

L’Atelier de l’Observatoire a également lancé à cette occasion l’ouvrage « Le Musée collectif, un musée citoyen pour la ville de Casablanca », qui retrace les prémices du Musée, d’abord hors-les-murs puis jusqu’à son installation au parc de la Ligue arabe.

Le Musée collectif est un musée citoyen de la mémoire des quartiers qui propose un processus partagé d’écriture de l’histoire de la ville par ses habitants. Il prend la forme d’une série d’ateliers, de rencontres et d’expositions temporaires dans plusieurs quartiers, avant son installation au centre ville de Casablanca.

Les objectifs de ce Musée collectif sont la création d’un espace pérenne dédié à la mémoire collective de la ville et des quartiers de Casablanca, ainsi que la sensibilisation à l’importance de la mémoire collective et de la préservation et valorisation du patrimoine culturel pour la construction de l’individu et de la société future.

L’Atelier de l’Observatoire, association à but non lucratif qui développe des projets participatifs socialement engagés, en rapprochant artistes, étudiants, chercheurs, habitants et acteurs de la politique culturelle de la ville, organise également du 17 au 22 mai courant au parc de la Ligue arabe l’événement « La Serre », qui comprend notamment des ateliers participatifs, des projections audiovisuelles et des rencontres pour favoriser le partage et l’émergence de nouvelles idées.


À lire aussi
commentaires
Loading...