Take a fresh look at your lifestyle.

Bourse: La masse bénéficiaire devrait s’améliorer de 38% en 2021

LA VÉRITÉ / MAP


Les bénéfices des sociétés du MASI devraient renouer avec la croissance en 2021 avec une masse bénéficiaire en hausse de 38%, estime CDG Capital Insight.

“La masse bénéficiaire devrait finir l’année en hausse de 38% sur la base de nos prévisions de croissance de notre univers de valeurs couvertes, qui représente 76,3% du résultat net consolidé des sociétés cotées à la bourse de Casablanca à fin 2020”, ressort-t-il de la note d’analyse de CDG Capital Insight de juillet 2021, intitulée “Outlook 2021: vers une consolidation du marché actions”.

Les réalisations des sociétés cotées à la bourse de Casablanca pour l’année à venir, devraient bénéficier de plusieurs facteurs favorables, notamment, la reprise de la croissance économique sous l’hypothèse d’une crise sanitaire mieux maitrisée avec une croissance du PIB estimée à 5,3% en 2021, contre -6,3% en 2020, d’après Bank Al-Maghrib et l’augmentation des investissements publics prévue dans la loi de finances 2021 qui devrait profiter aux producteurs de matériaux de construction, en particulier les producteurs d’acier et de ciment.

La note évoque également une reprise de la demande pour les entreprises industrielles, profitant d’un effet de base favorable et une légère amélioration du coût du risque du secteur bancaire par rapport à 2020.

Toutefois, poursuit la même source, “les tensions sur le coût du risque devraient persister et il devrait, à notre sens, se maintenir à un niveau élevé, relativement supérieur à sa moyenne historique”.

S’agissant des ratios de valorisation, il ressort du document qu’au 16/07/2021, le MASI affiche un “Price earning ratio” (PER) de 22,8x sur la base des bénéfices de 2021, soit un niveau élevé par rapport à sa valeur historique.

“Au cours des 14 dernières années, un multiple de prix aussi élevé n’a jamais été maintenu, à l’exception de l’année 2020, au cours de laquelle la lecture du PER a été biaisée par l’impact sévère et ponctuel sur les résultats dû aux mesures strictes de confinement et les éléments exceptionnels des résultats des sociétés cotées”, précise-t-on.

Cependant, “ce niveau du PER nous semble cohérent avec le contexte de taux bas et de politique monétaire expansionniste”, relève CDG Capital Insight.


À lire aussi
commentaires
Loading...