• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    943652

  • Décès

    14600

  • Guéris

    923609

  • Dernière mise à jour: 22 octobre à 17:54

    Par:  

    Nadia EL AHMAR

  • 27 juillet 2021  à 15:34
  • Temps de lecture: 5 minutes
  • CULTUREBelaid Hamidi: Le maître calligraphe aux tableaux vivants

    Belaid Hamidi: Le maître calligraphe aux tableaux vivants
    Belaid Hamidi

    Armé de sa plume et de son encrier, Belaid Hamidi, le maître calligraphe, a su joindre l’utile à l’agréable. Ses œuvres ne se limitent pas à des mots esthétiquement écrits, mais consacrent une importance extrême aux différents aspects d’apprentissage de cet art via des tableaux bien “vivants”…

    Grâce à sa méthode baptisée “Hamidi”, le calligraphe marocain basé à Jakarta à pu se démarquer de ses pairs qui ont opté pour une carrière purement artistique.

    “La méthode Hamidi m’a permis de partager avec mes étudiants ma passion pour la calligraphie (…) Au delà de mes œuvres artistiques, mes étudiants calligraphes sont mes réels tableaux vivants”, a révélé M. Hamidi dans un entretien accordé à la MAP.

    Le natif de Fès a également reconnu que, depuis son jeune âge, il a été influencé par le paysage architectural et patrimonial de la capitale des Idrissides, ainsi que par son patrimoine immatériel et civilisationnel aussi riche que varié, en l’occurrence les différentes œuvres calligraphiques qui ornent les établissements culturels et places publiques de la ville impériale.

    M. Hamidi a aussi jugé que ses débuts dans le monde de l’enseignement lui ont permis d’accumuler une importante expérience pédagogique, qui a notamment favorisé sa désignation comme enseignant calligraphe au Collège royal en 1992.

    “Feu SM Hassan II, qui accordait un grand intérêt à la calligraphie arabe, m’avait honoré en me chargeant de dispenser des cours de calligraphie au Collège royal. Cette véritable preuve de confiance du Souverain a forgé non seulement ma personne mais également ma carrière de calligraphe”, a révélé le membre de jury du plus grand concours au monde de la calligraphie, organisé chaque trois ans à Istanbul.

    La soif insatiable du calligraphe marocain pour l’apprentissage a été à l’origine de son riche “périple calligraphique”. Après avoir passé trois ans à Istanbul, M. Hamidi a réussi à décrocher en 1997 ses diplômes dans les styles “Naskh” et “Thuluth” auprès du prestigieux calligraphe turc, Hassan Chalabi. Et ce n’est pas tout! Son aventure calligraphique en Turquie a été peaufinée en 2000 par l’obtention de deux autres diplômes attestant sa maîtrise des styles “Diwani”, “Diwani-Jaly” et “Taalik” sous l’encadrement du grand calligraphe turc Ali Arslan.

    De retour au continent africain, M. Hamidi a mis le cap sur le Caire, où il avait dispensé, pendant huit ans, des cours de formation et d’encadrement en faveur de 200 calligraphes-étudiants de quarante nationalités à l’université Al Azhar.

    Le lauréat du Prix Mohammed VI d’hommage en art calligraphique marocain en 2010 a également encadré des cycles de formation en calligraphie notamment en France, en Malaisie à Singapour et en Chine.

    “La calligraphie est au cœur des différents arts islamiques. Il est de notre devoir de protéger cette composante importante de notre identité, surtout dans un monde de plus en plus globalisé”, a estimé M. Hamidi, le premier calligraphe arabe et musulman ayant décroché trois diplômes dans cinq styles principaux de calligraphies auprès du Centre turc de recherche sur l’histoire, l’art et la culture islamique.

    Il a, en outre, précisé que la méthode “Hamidi”, qui célèbre aujourd’hui sa 6ème génération, a permis aussi de faire connaître et reconnaître la calligraphie maghrébine à travers le monde.

    “Grâce à cette méthode bien étudiée avec ses différentes phases d’enseignement, l’art de la calligraphie sera préservé à travers le temps. Je ne peux qu’être fier de mes étudiants calligraphes qui ne cessent de raffoler des prix internationaux dans les différents concours et compétitions internationaux de calligraphie”, s’est félicité le maître calligraphe. Emporté par la nostalgie, le calligraphe marocain a témoigné de sa profonde reconnaissance à son maître calligraphe irakien, Youssef Thanoun, qui avait accepté de l’encadrer par correspondance dans les années 90, en faisant de lui son premier étudiant calligraphe de nationalité marocaine.

    S’agissant des défis auxquels fait face “l’art de la belle écriture”, M. Hamidi a mis l’accent sur la longueur du cycle d’apprentissage qui durait parfois des années. “Pour les nouvelles générations, il est quasiment impossible de passer cinq ans ou plus pour l’apprentissage d’un seul style calligraphique, d’où l’intérêt de développer des recherches éducatives et pédagogiques axées sur les nouvelles méthodologies d’enseignement de la calligraphie”, a-t-il argumenté. Sur un ton serein, M. Hamidi, qui compte à son actif la mise par écrit de huit copies du Saint Coran, dans l’espoir d’atteindre les dix dans un avenir proche, a conclu que son projet le plus précieux consiste à faire émerger des générations futures de calligraphes qui contribueront depuis leur place à la sauvegarde du patrimoine islamique et calligraphique ancestral.

    Les derniers articles

  • Espagne: La dette publique grimpe à 121% du PIB

    Espagne: La dette publique grimpe à 121% du PIB

    La dette publique espagnole ne cesse d’augmenter, atteignant à la fin août 2021, environ 1.419 milliards d’euros, soit 121% du PIB, d’après le dernier bulletin...

  • Le groupe Renault anticipe une perte de production de près de 500.000 véhicules en 2021

    Le groupe Renault anticipe une perte de production de près de 500.000 véhicules en 2021

    Le constructeur automobile français Renault a annoncé que la pénurie de semi-conducteurs entraînerait une perte de production d’environ 500.000 véhicules en 2021, lors...

  • La France lance sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière

    La France lance sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière

    La France a lancé, vendredi, sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière, dans un contexte particulièrement incertain, marqué par l’épidémie de...

  • La Nouvelle-Zélande entend vacciner 90% de la population pour mettre fin aux confinements

    La Nouvelle-Zélande entend vacciner 90% de la population pour mettre fin aux confinements

    23 octobre 2021  à 00:43
  • Covid-19: Plus de 918.953 personnes ont reçu la 3ème dose

    Covid-19: Plus de 918.953 personnes ont reçu la 3ème dose

    23 octobre 2021  à 00:39
  • Etat d’urgence énergétique: Une campagne de vulgarisation et de sensibilisation à la transition énergétique au Maroc

    Etat d’urgence énergétique: Une campagne de vulgarisation et de sensibilisation à la transition énergétique au Maroc

    22 octobre 2021  à 13:11
  • Economie verte: Le Maroc participe aux salons internationaux Ecomondo et Key Energy à Rimini

    Economie verte: Le Maroc participe aux salons internationaux Ecomondo et Key Energy à Rimini

    22 octobre 2021  à 11:07
  • Amical: défaite des Lionnes de l’Atlas contre l’Espagne (3-0)

    Amical: défaite des Lionnes de l’Atlas contre l’Espagne (3-0)

    22 octobre 2021  à 11:03
  • L’Algérie ou “la politique de l’exportation des crises internes”

    L’Algérie ou “la politique de l’exportation des crises internes”

    22 octobre 2021  à 11:01