[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Aviation civile: L’OAAC veille à renforcer la coopération régionale dans le domaine de la sécurité aérienne

LA VÉRITÉ / MAP


L’Organisation arabe de l’Aviation civile (OAAC) veille à renforcer la coopération régionale dans le domaine de la sécurité aérienne et à partager les expériences et les expertises en la matière, afin de faire face aux différentes menaces classiques et émergentes, a affirmé, lundi à Marrakech, le Directeur général de ladite organisation, Abdenbi Manar.

Dans une allocution à l’ouverture d’un workshop international sur “la lutte contre les menaces de la sécurité de l’aviation civile”, M. Manar a expliqué que ce conclave, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 3 mars prochain, traduit de manière éloquente l’action régionale commune entre les pays et les organisations régionales, ajoutant que cette rencontre a ainsi réalisé le principal objectif auquel “nous aspirons tous, à savoir la réalisation de l’intégration régionale et le renforcement de la sécurité, conformément aux principes des Nations Unies, et ambitionne également de répondre aux aspirations de la communauté internationale au service des intérêts des États et de l’industrie aéronautique”.

Saluant le partenariat entre l’organisation et la Transportation Security Administration aux États-Unis, dans le cadre du protocole d’accord et du programme de partenariat et de coopération, établi il y a une dizaine d’années, il a indiqué que ce genre de manifestations et de rencontres contribuent à la diffusion de la culture de sécurité, à la sensibilisation dans ce domaine et à la compréhension des risques pour mieux les gérer.

Dans ce sens, M. Manar, qui a été reconduit pour un deuxième mandat au poste de Directeur général de l’Organisation arabe de l’aviation civile, lors de la 27ème l’AG de l’Organisation tenue en mai 2022 à Rabat, a mis en relief la relation étroite entre les objectifs stratégiques de l’OAAC et l’Agenda 2030 des Nations Unies sur le développement durable, soulignant la contribution importante de l’aviation sécurisée au développement socio-économique.

A la lumière des répercussions des attentats terroristes sur l’environnement aérien sécurisé, de la multiplication des zones de conflits et des troubles régionaux, des opérations des groupes criminels transfrontaliers, ainsi que du déficit des ressources financières consacrées à la mise en place de systèmes efficaces en matière sécurité de l’aviation, des cyber-attaques et des menaces des drones, M. Manar a souligné la nécessité de la mise en place de nouvelles normes relatives au soutien du système de la sécurité aérienne durant la prochaine période, tout en contribuant de manière efficace aux efforts et aux mesures de grande envergure entreprises par l’Organisation internationale de l’aviation civile et ses États membres.

L’Organisation arabe de l’aviation civile a fixé les priorités concernant les travaux du comité, du groupe d’experts et des groupes de travail pour la période 2023-2024, et qui seront axés sur les questions constituant la base de l’action arabe commune qui porte sur l’élaboration d’un plan d’action arabe pour faire face aux cyber-attaques et d’une vision commune sur les menaces des drones, outre le renforcement des capacités dans le domaine de la sécurité, notant la mise sur pied d’une série de programmes de formation pour la sensibilisation dans le domaine de la sécurité aérienne.

Initié par l’Organisation arabe de l’aviation civile, en partenariat avec l’Administration de l’aviation fédérale (FAA) des Etats-Unis, ce workshop connaît la participation de responsables du secteur issus de plus de 14 pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Soutenue aussi par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et la Direction de l’Aéronautique Civile relevant du ministère du transport et de la logistique, cette rencontre représente un exemple du partenariat solide liant les USA et l’OAAC.


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]