• Version PDF
  • Coronavirus au Maroc live inf

  • Cas confirmés

    1120087

  • Décès

    15270

  • Guéris

    1049166

  • Dernière mise à jour: 27 janvier à 19:05

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 04 janvier 2022  à 19:03
  • Temps de lecture: 5 minutes
  • INTERNATIONALAtlantic Dialogues: Le PCNS clôture la 10e édition de la conférence internationale de haut niveau

    Atlantic Dialogues: Le PCNS clôture la 10e édition de la conférence internationale de haut niveau

    Le Policy Center for the New South (PCNS) a clôturé la 10e édition de la conférence internationale de haut niveau, Atlantic Dialogues (AD), organisée cette année sous le thème “l’Atlantique élargi en récupération difficile de la crise Covid”.

    S’étalant sur une période allant du 1er novembre au 22 décembre, la conférence s’est déroulée en 21 sessions, sous forme de webinaires accessibles en ligne sur les pages Facebook, Youtube et Atlantic Dialogues du policy center, a indiqué, mardi, un communiqué du PCNS.

    Les AD se sont intéressés à la crise du Covid-19 et ses effets sur “l’Atlantique élargi”, couvrant les aspects économique et géopolitique, ainsi que l’éducation et le développement, a fait savoir la même source, notant que les deux derniers panels des AD 2021 ont été réservés aux relations entre l’Afrique et le monde arabe, ainsi qu’à la situation en Amérique latine, en présence de trois anciens chefs d’État. L’avant-dernier panel, modéré par le Senior Fellow du PCNS, Abdelhak Bassou, a rappelé le lien que représente l’Islam, le rayonnement des universités arabes (dont Al Ahzar), et le rôle joué par l’Égypte dans le soutien aux Indépendances africaines dans les années 1960.

    Ainsi, le directeur de recherche chez Trends Research & Advisory, Fattouh Haikal a souligné que “la relation manque de force aujourd’hui en raison de tensions, comme entre la Mauritanie et le Sénégal, et de questions frontalières, du déclin de l’intérêt du monde arabe envers les questions africaines, et d’idées préconçues qui induisent une mauvaise image”, a indiqué le communiqué.

    De ce point de vue, le Maroc montre qu’il en va autrement, en raison de son intérêt marqué pour l’Afrique, a rappelé, le chercheur non-résident au Malcolm H. Kerr Carnegie Middle East Center (Beyrouth), Hamza Meddeb. Cet expert s’est intéressé au lien spécifique entre les pays d’Afrique du Nord et du Sahel, et du “vide stratégique laissé par l’effondrement du régime du colonel Kaddhafi en Libye”. L’expansion des groupes terroristes dans les pays du Sahel tient aussi à la faiblesse des États et leur incapacité à contrôler leurs territoires, a-t-ajouté. L’ancien ministre égyptien des Affaires étrangères et ancien Secrétaire général de la Ligue arabe, Amre Moussa, a estimé que le “mot +relations+ doit être remplacé par +liens+ et +attaches+, plus forts et séculaires entre l’Afrique et le monde arabe. Nasser et l’Égypte ont donné un fort élan à cette idée d’un destin commun, et je crois en ce que Mobutu a déclaré à l’Assemblée générale des Nations Unies en parlant des pressions subies dans sa relation avec Israël: “On m’a demandé de choisir entre mon frère ou mon ami. J’ai choisi mon frère””. Amre Moussa a également mis en avant le manque de cohésion des pays arabes, ainsi que la nécessité de “renouveler et rajeunir le système des Nations Unies, tout comme celui de l’Union africaine”.

    S’agissant du dernier panel, qui s’est intéressé au nouveau défi pour l’Amérique latine avec les variants de la Covid-19, le communiqué rapporte que l’Amérique latine était, au début de la pandémie, en proie à des crises politiques et des tendances divergentes en fonction des pays – avec des gouvernements de droite et de gauche.

    “Pas moins de 20 % de la population mondiale affectée par la Covid-19 est latino-américaine, et 30 % des décès enregistrés causés se sont produits en Amérique latine”, a rappelé, dans ce sens, l’ancien président de l’Équateur, Jamil Mahuad. “Clairement, nous n’avons pas su gérer la crise, qui nous a laissés plus pauvres, plus inégaux et plus vulnérables. Nous avons besoin d’un système de santé publique”, a-t-il ajouté.

    En outre, la montée du populisme et la répression de l’opposition au Nicaragua ont incité l’ancien président du Costa Rica, Miguel Angel Rodriguez, à affirmer que “la démocratie a perdu de son lustre, de même que l’État de droit, aussi bien dans le monde qu’en Amérique du Sud”. Pour sa part, l’ancien président de l’Argentine, Federico Ramon Puerta, s’est interrogé sur la prévalence d’un “seul modèle économique depuis la chute du mur de Berlin, un modèle capitaliste, libéral et orienté vers les privatisations”. Par ailleurs, le président du PCNS, Karim El Aynaoui, s’est réjoui, dans son mot de clôture, d’avoir “gardé vivante et réunie la communauté des AD, une communauté spéciale qui regroupe des pays du Sud global et des économies avancées”, tout en remerciant les 90 panélistes qui ont participé à la conférence. Il s’est également félicité du “grand succès en ligne”, avec 70 000 vues des 21 webinaires sur deux mois.

    Le dialogue Nord-Sud porté par la conférence se fait aussi intergénérationnel, a-t-il rappelé, grâce à la présence dans les discussions de jeunes professionnels de toute la zone Atlantique, qui font partie des Atlantic Dialogues Emerging Leaders, sélectionnés lors des précédentes éditions pour suivre un programme sur mesure et participer à la conférence.

    “Il y a une grande valeur à cet échange collectif. Une valeur centrale pour le Policy Center, mais aussi une valeur fondamentale du Maroc et de ce qu’il représente : un lieu où nous pouvons avoir un dialogue ouvert, avec de la tolérance et un respect mutuel, et mener une discussion basée sur les faits, la recherche et le travail empirique visant à améliorer les politiques publiques”, a-t-il conclu.

    Les derniers articles

  • Les astronomes s’interrogent sur un étrange “objet” découvert dans la Voie lactée

    Les astronomes s’interrogent sur un étrange “objet” découvert dans la Voie lactée

    Les astronomes australiens ont découvert un astre étrange dans la Voie lactée, qui émet un rayonnement électromagnétique à un rythme inhabituellement long : cette...

  • Le roi Mohammed VI lance les travaux de la plus grande unité industrielle de fabrication de vaccins en Afrique

    Le roi Mohammed VI lance les travaux de la plus grande unité industrielle de fabrication de vaccins en Afrique

    Le Roi Mohammed VI, a présidé, jeudi à la province de Benslimane (Région de Casablanca-Settat), la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’une usine de...

  • France: Des dizaines de milliers de manifestants réclament des hausses de salaire

    France: Des dizaines de milliers de manifestants réclament des hausses de salaire

    “Tout augmente, sauf nos salaires!”: plusieurs dizaines de milliers d’employés du privé, fonctionnaires, retraités ou lycéens ont manifesté jeudi en France...

  • Pétrole et gaz: les investissements doivent croître de 5% par an pour satisfaire la demande

    Pétrole et gaz: les investissements doivent croître de 5% par an pour satisfaire la demande

    27 janvier 2022  à 21:06
  • Énergie: les investissements dans la transition ont fortement progressé en 2021, selon BNEF

    Énergie: les investissements dans la transition ont fortement progressé en 2021, selon BNEF

    27 janvier 2022  à 21:04
  • États-Unis: Majid El Bouazzaoui nommé jury pour le défi «Solv[ED] Youth innovation challenge» de MIT Solve

    États-Unis: Majid El Bouazzaoui nommé jury pour le défi «Solv[ED] Youth innovation challenge» de MIT Solve

    27 janvier 2022  à 18:48
  • L’INDH voit grand pour les écoliers de Tarfaya

    L’INDH voit grand pour les écoliers de Tarfaya

    27 janvier 2022  à 18:46
  • INDH à Youssoufia: Le transport scolaire, un outil indispensable de lutte contre le décrochage scolaire en milieu rural

    INDH à Youssoufia: Le transport scolaire, un outil indispensable de lutte contre le décrochage scolaire en milieu rural

    27 janvier 2022  à 18:44
  • Conseil économique, social et environnemental: Lancement de la plateforme numérique participative “Ouchariko”

    Conseil économique, social et environnemental: Lancement de la plateforme numérique participative “Ouchariko”

    27 janvier 2022  à 18:42