Take a fresh look at your lifestyle.

Assemblée parlementaire de la Francophonie: Participation du Maroc à la réunion de la Commission politique à Montréal

LA VÉRITÉ / MAP


Une délégation parlementaire marocaine a pris part à la réunion de la Commission politique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) tenue les 14 et 15 mai à Montréal, sur invitation du président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis.

Lors de cette rencontre présidée par le sénateur français Christophe-André Frassa, la délégation marocaine comprenait Mohamed Ghiat, président du Groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI), et la conseillère Amal El Omari, présidente du Groupe de l’Union marocaine du Travail (UMT).

Selon un communiqué de la Chambre des représentants, la réunion a été l’occasion pour la délégation parlementaire d’échanger et d’interagir avec les parlementaires membres de l’APF sur les sujets inscrits à l’ordre du jour, notamment l’examen des derniers développements politiques dans l’espace francophone et le rôle de la science dans le processus de prise de décision.

Les participants ont également abordé l’impact du développement de l’intelligence artificielle (IA) sur les droits de l’homme, la démocratie, l’État de droit et les opérations de maintien de la paix, outre les prérogatives des parlements en situations d’urgence, l’utilisation de la langue française dans les organisations internationales, ainsi que la mise à jour du règlement intérieur de l’APF.

Commentant le projet de rapport sur la situation politique dans l’espace francophone, la délégation marocaine a fourni « des explications complètes concernant plusieurs inexactitudes contenues dans ce rapport, en soulignant l’importance de recueillir des informations de sources fiables et de s’assurer de la précision et de l’objectivité conformément à une méthodologie qui va au-delà de la description vers une analyse profonde et minutieuse », selon le communiqué.

Lors de cette rencontre, les participants ont, par ailleurs, mis en avant le leadership du Royaume dans le domaine de la migration dans toutes ses dimensions, le but étant d’assurer une migration sûre, ordonnée et régulière, en étroite coordination avec ses partenaires du sud de la Méditerranée, notamment l’Espagne, qui compte sur une nouvelle étape de coopération à la faveur de sa nouvelle position sur le conflit régional artificiel autour du Sahara marocain.

A cet égard, les membres de la délégation marocaine ont rappelé « les efforts diplomatiques déployés par le Maroc en vue d’une solution définitive à ce différend, dans lequel l’Algérie est partie principale de par son soutien à la pseudo rasd dans ses tentatives incessantes de contrer les intérêts du Maroc, notamment en Afrique ».

Ils ont, par ailleurs, abordé l’état d’avancement du projet de gazoduc devant relier le Nigeria, le Maroc et l’Europe, relevant que ce chantier se veut un catalyseur du développement économique dans la région d’Afrique du Nord-Ouest.

Selon la même source, la version finale du rapport de l’APF sera approuvée lors de son Assemblée générale prévue du 05 au 09 juillet prochain à Kigali.

En marge de sa participation à la réunion de la commission politique de l’APF, la délégation marocaine s’est entretenue avec le président de l’Assemblée nationale du Québec, des relations distinguées et soutenues en matière de coopération parlementaire, outre des thématiques à aborder lors de la 6ème session de la Commission parlementaire mixte Maroc-Québec, prévue au Canada. Cette réunion, rappelle le communiqué de la Chambre des représentants, n’a pu se tenir à la date initialement prévue compte tenu de la pandémie de Covid-19.


À lire aussi
commentaires
Loading...