• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    207718

  • Décès

    3506

  • Guéris

    171591

  • Dernière mise à jour: 28 octobre à 19:18

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 26 septembre 2020  à 12:58
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • MAGHREBAlgérie: Le parti des travailleurs dénonce la régression des libertés

    Algérie: Le parti des travailleurs dénonce la régression des libertés
    Un parti politique algérien dénonce une régression des libertés dans le pays

    (PT), l’une des principales formations de l’opposition en Algérie, a mis en garde contre le danger qui guette le pays, tout en dénonçant « les pratiques restrictives et répressives dont sont victimes les militants de la démocratie ».

    Dressant un tableau sombre de la situation politique et socioéconomique du pays, le PT a, par la voix de sa secrétaire générale, Louisa Hanoune qui s’exprimait vendredi lors d’une réunion du comité central de cette instance, a déploré un « recul des libertés », une « grave crise économique, politique et sociale », « une menace sur le multipartisme », un « encouragement de l’informel », une « gestion expéditive des procès liés à la corruption » et un « projet de Constitution qui ne répond pas aux aspirations des Algériens ».

    Il s’agit d’ »une Algérie en régression totale dans tous les domaines, et qui se poursuit en matière de droits et de libertés démocratiques qui se rétrécissent chaque jour davantage, de même que la situation socioéconomique qui se détériore de plus en plus », a-t-elle fait observer.

    Elle a expliqué que « la décision du confinement sanitaire, anarchique et aveugle a permis de mettre totalement en veille les libertés démocratiques et le lancement d’une campagne de répression, d’arrestations et de musellement des médias publics et privés, et, de là, celle des partis et des opinions », ajoutant que « ce confinement quasi total a induit un effondrement économique ».

    Selon elle, cette crise a dévoilé « une non-maîtrise totale de la gestion de la situation de confinement », en en voulant pour preuve que « des pans entiers de la société ont sombré dans la misère dont des commerçants, des transporteurs, des artisans, des professions libérales. Et qui, même après la levée partielle du confinement, continuent à en subir les conséquences ».

    Mme Hanoune s’est, dans ce sens, demandée sur les raisons du maintien de l’interdiction du transport interwilayas lorsqu’après le déconfinement partiel, le Covid-19 a régressé, faisant état d’une « instrumentalisation » de ce dossier à des fins politiques, notamment pour réduire les droits et les libertés et faire passer des lois antisociales.

    Elle a également critiqué le flou entourant la rentrée scolaire, jugeant qu’ »un gouvernement, qui ne peut assurer une rentrée scolaire en fournissant les outils nécessaires, ne peut gouverner un pays, mais constitue un danger pour le présent et l’avenir du pays ».

    Sur le plan économique, elle a déploré « une augmentation de la détresse sociale », regrettant la mise en place d’ »une politique de terreur pour faire taire les voix dissonantes des jeunes qui veulent revendiquer leurs droits ».

    « Cela ne marchera pas », a-t-elle estimé en en voulant pour preuve « les explosions de colère de citoyens de par le monde, ainsi que la multiplication des grèves des travailleurs des secteurs de la santé et de l’éducation ».

    Les derniers articles

  • Caricatures: 5.000 fidèles maliens exigent des excuses d’Emmanuel Macron

    Caricatures: 5.000 fidèles maliens exigent des excuses d’Emmanuel Macron

    Quelque 5.000 fidèles musulmans rassemblés dans et autour de la Grande mosquée de la capitale malienne Bamako ont fustigé mercredi les caricatures du prophète Mahomet, au...

  • Macron/caricatures: Le boycott des produits français s’amplifie au Koweït

    Macron/caricatures: Le boycott des produits français s’amplifie au Koweït

    Le boycott des produits français prend de l’ampleur au Koweït, une grande chaîne affirmant mercredi que la majorité de ses magasins avait vidé ses rayons après les...

  • Covid-19: « l’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », souligne Macron

    Covid-19: « l’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », souligne Macron

    « L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », a souligné mercredi le président de la République Emmanuel Macron après avoir annoncé un...

  • Le président algérien transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »

    Le président algérien transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »

    28 octobre 2020  à 21:48
  • Covid-19: 3.985 nouveaux cas confirmés et 2.885 guérisons en 24H

    Covid-19: 3.985 nouveaux cas confirmés et 2.885 guérisons en 24H

    28 octobre 2020  à 21:43
  • Le Maroc veut faire du Gabon une plateforme régionale pour ses entreprises

    Le Maroc veut faire du Gabon une plateforme régionale pour ses entreprises

    28 octobre 2020  à 21:42
  • Aïd Al Maoulid Annabaoui: Grâce Royale au profit de 931 personnes

    Aïd Al Maoulid Annabaoui: Grâce Royale au profit de 931 personnes

    28 octobre 2020  à 21:41
  • L’huile d’olive italienne sous la menace d’un virus ravageur

    L’huile d’olive italienne sous la menace d’un virus ravageur

    28 octobre 2020  à 17:12
  • Caricatures: Sissi se prononce contre les « insultes aux prophètes »

    Caricatures: Sissi se prononce contre les « insultes aux prophètes »

    28 octobre 2020  à 17:08