• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    513864

  • Décès

    9072

  • Guéris

    500914

  • Dernière mise à jour: 09 mai à 16:40

    Par:  

    Taieb Dekkar

  • 10 décembre 2020  à 18:34
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • MAGHREBAlgérie-crise: En temps de crise, l’armée multiplie les manœuvres militaires pour maintenir sa cohésion et sa prééminence

    Algérie-crise: En temps de crise, l’armée multiplie les manœuvres militaires pour maintenir sa cohésion et sa prééminence
    Taieb Dekkar

    Nous gardons tous en mémoire les tournées d’inspection presque quotidiennes effectuées dans les différentes régions et écoles militaires en Algérie, auxquelles se livrait l’ancien chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Gaid Salah, décédé quelques jours seulement après les élections présidentielles, auxquelles il tenait tant.

    L’ancien vice-ministre de Bouteflika à la défense multipliait les visites dans les régions militaires pour consolider son autorité sur l’armée et maintenir sa cohésion, alors que le président s’était éclipsé de la scène (on ne le voyait plus à la télévision), pour cause de maladie de longue durée, provoquant, en fin de mandat, des manifestations populaires hostiles à un cinquième mandat. Face aux manifestations qui avaient éclaté dans l’ensemble du pays, Gaid Salah entendait resserrer les rangs de l’armée, et maintenir son unité, et surtout convaincre les gradés de l’armée du bien fondé de la décision de l’état-major de limoger Bouteflika, pour satisfaire en partie les revendications populaires.

    Aujourd’hui, nous assistons à une situation presque identique. Le président se faisant soigner en Allemagne, depuis environ 45 jours, le chef de l’armée multiplie lui aussi les inspections et visite de travail sur le terrain, pour remobiliser l’armée, en cas de vacance du pouvoir au sommet de l’Etat, alors que les autorités algériennes estimaient avoir gagné leur pari d’éteindre définitivement la flamme du Hirak.

    La nouvelle situation politique risquerait en effet de rallumer le feu du Hirak et de plonger à nouveau l’Algérie dans cette interminable crise, déclenchée en 1988, mais qui est restée inachevée, en raison de la régénération permanente du pouvoir en place. Alors que l’armée, ou plutôt son ancien chef, était persuadé d’avoir trouvé la meilleure parade à la crise institutionnelle, l’Algérie risquerait à nouveau de plonger dans l’incertitude, et donc donner de nouveaux arguments au Hirak pour relancer la contestation et réclamer le cantonnement de l’armée dans les casernes, car ses recettes se sont au bout du compte révélées improductives.

    Comme toujours, les slogans mobilisateurs des menaces extérieures reviennent dans les discours du chef de l’armée, seule autorité habilitée, de part le rôle de l’armée sur l’échiquier politique algérien, à s’exprimer sur ces sujets sensibles et vitaux, en l’absence du chef de l’Etat (les menaces extérieures et la sécurité des frontières).

    Nous assistons à la même mise en scène. L’armée algérienne a terminé ses préparatifs et est prête au combat!!!!!!

    Exactement comme du temps de Gaid Salah. Des manœuvres militaires avec des munitions réelles, avec cette fois-ici, l’exhibition, pour la première fois, de missiles russes de longue portée, livrés à Alger au cours de ces deux dernières années.

    L’envoi de milices du polisario à Guerguerat pour bloquer le trafic routier, commercial et humain entre le Maroc et la Mauritanie, et donc entretenir une tension entre les deux pays, s’inscrivait-il dans ce contexte global de crise interne en Algérie ?

    Cela tendait-il à détourner l’attention du peuple algérien sur cette crise multiforme (le président est malade, le dinar connait une chute historique jamais égalée, qui le ramène à 0,010 dh/le dinar algérien, inflation, épuisement des réserves en devises, crise sociale, pénuries alimentaires et manque de produits de première nécessité, les algériens témoignant ne pas avoir mangé de bananes depuis plusieurs mois, en raison de leur prix exorbitant).

    En dépit de cette situation, peu enviable, Alger poursuit son combat contre le Royaume du Maroc, en mobilisant sa propagande intérieure comme du temps du parti unique, et sa diplomatie, à l’étranger, pour faire valoir l’autodétermination du « peuple sahraoui ». l’Algérie, comme disait le leader historique et démocrate Houcine Ait Ahmed, est mal placée pour défendre l’autodétermination, quand elle la refuse au peuple algérien lui-même, qui s’est farouchement battu en 1954, en 1988, en 1991 et enfin en 2019, en sacrifiant des milliers de ses fils pour la démocratie, la liberté et la justice.

    * Taieb Dekkar est journaliste et écrivain

    Les derniers articles

  • Nouvel ouvrage signé Fouad Laroui: « Plaidoyer pour les Arabes »

    Nouvel ouvrage signé Fouad Laroui: « Plaidoyer pour les Arabes »

    Un nouvel ouvrage intitulé « Plaidoyer pour les Arabes » de l’écrivain marocain Fouad Laroui vient de paraître aux éditions Mialet-Barrault Editeurs. Il s’agit...

  • Le secteur coopératif: Boosteur indubitable d’emplois

    Le secteur coopératif: Boosteur indubitable d’emplois

    Vecteurs de développement économique et d’émancipation sociale, les coopératives se veulent, en tout temps, des sources intarissables d’emplois plus particulièrement...

  • Environnement: Du carburant biodiesel des huiles de friture

    Environnement: Du carburant biodiesel des huiles de friture

    L’Université Al Akhawayn (AUI) mène actuellement un projet multidisciplinaire et multidimensionnel de transformation des huiles de friture de la ville d’Ifrane en biodiesel...

  • Ramadan à la cité portugaise: Un attachement très fort aux traditions ancestrales

    Ramadan à la cité portugaise: Un attachement très fort aux traditions ancestrales

    8 mai 2021  à 15:48
  • Gaspillage alimentaire: Arrêtez la frénésie!

    Gaspillage alimentaire: Arrêtez la frénésie!

    8 mai 2021  à 15:46
  • Cité des métiers et des Compétences Souss Massa : L’avancement des travaux atteint 85%

    Cité des métiers et des Compétences Souss Massa : L’avancement des travaux atteint 85%

    8 mai 2021  à 12:20
  • Maroc / Koweït: Une forte impulsion aux relations bilatérales

    Maroc / Koweït: Une forte impulsion aux relations bilatérales

    8 mai 2021  à 12:19
  • Affaire Ben Battouche: L’acte prémédité

    Affaire Ben Battouche: L’acte prémédité

    8 mai 2021  à 12:16
  • Revue de presse quotidienne du samedi 08 mai

    Revue de presse quotidienne du samedi 08 mai

    8 mai 2021  à 12:14