• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    504847

  • Décès

    8934

  • Guéris

    490921

  • Dernière mise à jour: 16 avril à 18:14

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 18 décembre 2020  à 20:08
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • ÉCONOMIEAgriculture: Plantation de 32.000 arbres fruitiers dans 11 régions du Maroc

    Agriculture: Plantation de 32.000 arbres fruitiers dans 11 régions du Maroc

    Près de 32.000 arbres fruitiers ont été plantés dans 11 régions du Maroc, dans le cadre d’un projet porté par l’Association Ibn Al Baytar (AIB), en vue de la conservation de la biodiversité et de la génération de revenus complémentaires pour les agriculteurs.

    Cette action génère divers bénéfices tels que la génération de revenus complémentaires pour les agriculteurs, la lutte contre le changement climatique via la séquestration de carbone, ou encore la conservation et le développement de la biodiversité, précise un communiqué de l’AIB pour la Promotion des plantes médicinales.

    « Ce projet, porté par l’association marocaine Ibn Al Baytar depuis 2005, a ciblé pour les années 2019/2020 le reboisement de 32000 arbres dans les régions suivantes : Beggara où 2500 arbres fruitiers ont été plantés, 4200 à Kceiba, 4000 à Taza, 1000 à Marchouch, 2000 pour Rommani, 2200 à Agoujgal, 3000 à Touama, 6600 à Tizi Noucheg, 500 à Douirat, 1800 à Lalla Takarkoust et 4000 à Alnif », fait savoir la même source.

    Et d’ajouter que le reboisement continuera dans les années à venir avec la plantation de 36.000 arbres fruitiers en 2020/2021 dans les régions de Casablanca-Settat, Drâa-Tafilalet, Fès-Meknès, Marrakech-Safi-Al Haouz, Rabat-Salé-Kénitra, Souss-Massa, et Tanger- Tétouan-Al Hoceima.

    Les bénéfices attendus et réalisés suite à cette action portent notamment sur la lutte contre le réchauffement climatique à l’échelle globale en humidifiant l’air et en stockant du CO2 sous forme de bois, soit environ 5400 tonnes de CO2 stockées sur 30 ans, indique l’AIB, ajoutant que le développement de l’agroforesterie permettra de protéger les territoires environnants des aléas naturels tels que les coups de vent, les inondations ou les glissements de terrain.

    Ainsi, les arbres plantés permettront de protéger les sols de l’érosion et du lessivement. Grâce à leur système racinaire, l’eau de pluie va en effet s’infiltrer lentement dans le sol et alimenter les nappes phréatiques, au lieu de ruisseler. Ils permettront également de développer la biodiversité dans les parcelles boisées en créant de nombreux abris pour la faune. « on estime ainsi que 10.8000 abris seront créés pour des animaux », a noté l’Association.

    Au niveau santé, près de 14.4000 mois d’oxygènes seront générés, a fait savoir la même source.

    Par ailleurs, les arbres plantés dans les champs des agriculteurs locaux leur permettront d’en récolter des fruits pour leur consommation personnelle ou afin d’obtenir un revenu complémentaire grâce à leur vente. En termes d’emploi, cette action créera au moins 36.000 heures de travail.

    Les populations locales, poursuit l’Association, seront sensibilisées et formées aux techniques de l’agroforesterie et à la protection de leur environnement et à l’entretien des arbres sur le long-terme.

    « L’action de reboisement a pu voir le jour grâce au soutien financier de Reforest’Action, O’Dassia Peintures Ecologiques, la Fondation Yves Rocher et des mécènes », a-t-elle ajouté.

    Créée en 1999 par la Professeur Zoubida Charrouf, chimiste mais surtout connue pour la valorisation de l’arganier à l’échelle nationale et internationale, l’Association Ibn Al Baytar promeut une société équitable, un environnement sain, une économie circulaire et une biodiversité valorisée. Grâce à l’engagement, l’argan est devenu l’or vert du Maroc.

    L’association a également contribué à l’amélioration de l’itinéraire technique de l’huile d’argan, à la définition des normes de sa qualité et de l’indication géographique protégée (IGP). Elle s’est impliquée également dans le développement rural de Brachoua (à 60 km de Rabat) à travers la permaculture, l’agroécologie et le tourisme durable, ce qui a permis de faire sortir soixante familles de la pauvreté.

    Les derniers articles

  • Généralisation de la protection sociale: Une véritable révolution sociale

    Généralisation de la protection sociale: Une véritable révolution sociale

    La mise en œuvre du grand chantier de généralisation de la protection sociale, dont la cérémonie de lancement a été présidée mercredi par SM le Roi Mohammed VI, constitue...

  • L’économie verte: Un important gisement d’emplois pour la jeunesse

    L’économie verte: Un important gisement d’emplois pour la jeunesse

    L’économie verte, pilier de tout plan de relance, recèle un important potentiel en termes de création d’emplois pour la jeunesse au sud et au nord de la...

  • Recherche et innovation: La coopération Maroc-UE augure de belles perspectives

    Recherche et innovation: La coopération Maroc-UE augure de belles perspectives

    La coopération entre le Maroc et l’Union européenne dans les domaines de la recherche et de l’innovation augure de belles perspectives, notamment après le lancement du...

  • Tanger: Lancement d’une étude pour la gestion et la valorisation des déchets industriels

    Tanger: Lancement d’une étude pour la gestion et la valorisation des déchets industriels

    15 avril 2021  à 18:27
  • Télécommunication par satellite: Internet haut débit pour les agriculteurs

    Télécommunication par satellite: Internet haut débit pour les agriculteurs

    15 avril 2021  à 17:37
  • Relance touristique: Et si on misait sur le spirituel ?

    Relance touristique: Et si on misait sur le spirituel ?

    15 avril 2021  à 17:32
  • Interview: Le Maroc a une vocation de solidarité naturelle avec les pays africains

    Interview: Le Maroc a une vocation de solidarité naturelle avec les pays africains

    15 avril 2021  à 17:30
  • Œufs de consommation: Pas de grosses surprises ce Ramadan!

    Œufs de consommation: Pas de grosses surprises ce Ramadan!

    15 avril 2021  à 17:27
  • Agadir: Interdiction de la récolte et la commercialisation des coquillages

    Agadir: Interdiction de la récolte et la commercialisation des coquillages

    15 avril 2021  à 17:25