Take a fresh look at your lifestyle.

31 Mai, journée mondiale sans tabac

Najiba Bezad Bennani


Le tabac tue …et pourtant !

Albert Memmi a dit : » le tabac est un substitut . Il nous faudrait rechercher un substitut au substitut « .
Chacun de nous la connaît parfaitement : elle est longue , mince, blanche , elle réveille en chacun de nous la peur du cancer.
Pour certains , elle est synonyme de détente, pour d’autres, un excitant, une drogue.
Tout le monde sait qu’un grand nombre de personnes qui meurent d’un cancer de poumons sont de grands fumeurs.
Toujours est- il que l’image spectaculaire est celle du fumeur parmi les jeunes de 10 à 17 ans .
Nul n’ignore que le tabac tue six fois plus que la route.
Il est souvent à l’origine des maladies cardio- vasculaires .
Un grand fumeur ( plus de 30 cigarettes par jour ) perd quatre années de sa vie par rapport à un petit fumeur( 1 à 9 cigarettes par jour), et huit ans par rapport à un non fumeur.
 » Fumer , c’est une façon d’exister » , déclare Jean-Paul Sartre.
Pour un grand nombre de personnes , c’est aussi de mettre sa santé en danger.
Pourtant, on remarque que la consommation du tabac ne diminue guère.
Nombreux sont ceux qui ont dévoilé les conséquences fâcheuses du tabac , mais très peu sont ceux qui ont tenu compte des conseils donnés par les médecins.
 » Fumer, c’est tout à fait normal , disent – ils .
Cela nous aide à réfléchir, à passer le temps et à discuter, à boire notre tasse de café avec les amis , à ne pas avoir les vides… »
Les dangers du tabac sont suffisamment connus .Il n’est pas inutile de les rappeler de temps à autre aux grands fumeurs.
Il est vrai que cesser de fumer n’est pas facile .
Cela demande une grande maîtrise de soi , une bonne volonté , beaucoup de patience et quelques sacrifices.
Que faire alors ?
Par quoi le remplacer ?
 » Jusqu’ici on n’a découvert que des substituts partiels : le chewing – gum se mastique seulement , dit Albert Memmi .
Le tabac remplit des fonctions multiples : il occupe la bouche et les doigts , il apaise et excite le système nerveux ; il trompe la faim et procure du plaisir.Il nous faut découvrir un substitut aussi complet , capable de diminuer les soucis variés de l’homme sans lui faire si chèrement payer ».
Il est difficile de parler d’un traitement de la toxicomanie.
L’information et l’ éducation des jeunes générations restent le seul moyen pour éviter les dégâts.
Les mass- média pourraient jouer un rôle très important en organisant des campagnes de propagande contre les méfaits du tabac: émissions télévisées , radiophoniques , tables rondes réunissant des spécialistes , affiches publicitaires , pièces théâtrales , sondages , interviews , reportages, films documentaires etc.
L’école aussi peut parler des dangers du tabagisme.
Les spécialistes disent que la cigarette est parfois moins nocive.
La manière de fumer joue un grand rôle: le rejet de la fumée sans l’avaler , l’habitude de tirer de petites bouffées et de laisser un mégot plus long diminue la nocivité de la cigarette.
Il est vrai que depuis quelques temps , les fumeurs se préoccupent des nuisances que le tabac peut provoquer.
Ils sont polis, prévenants…mais ils continuent de fumer et d’enfumer.
Au pays de la cigarette où nous transporte la publicité , on peut voir des chevaux splendides , des voitures de sport, des équipements de pêche sous- marine , des avions…tout un arsenal sportif qui évoque le plein air , une vie saine et hygiénique.
Les fumeurs ayant adopté la marque de cigarettes que l’on vante sont de beaux et rudes cow- boys , des hommes sûrs d’eux- mêmes qui ont toujours le sourire aux lèvres .
La jeunesse actuelle a tendance à croire au cinéma- vérité.
Pourquoi alors les agences de publicité et les médias ne réalisent – elles pas une séquence montrant des hommes atteints du cancer des fumeurs ?.
Il faudrait également rendre l’accès au tabac difficile au public.
La cigarette est cosidérée par les jeunes comme attribut adulte et non pas seulement viril.
Pour certains, elle garde son goût subtil de liberté.
Les femmes modernes l’ont admise comme symbole de leur émancipation .
Quoiqu’il en soit , la nicotine serait le facteur essentiel de la dépense , la corde qui attache le fumeur à sa cigarette comme un condamné au poteau.
Plusieurs pays ont déclaré la guerre au tabagisme.
En 1984, à San Francisco, une loi a été votée qui permet à un employeur d’interdire de fumer dans son entreprise .
La Suède a même essayé de créer une génération entière de non- fumeurs .
Certains estiment que fumer doit rester un libre choix.
Cependant , ils ne doivent pas oublier que la cigarette reste l’ennemie de l’homme.


À lire aussi
commentaires
Loading...