Take a fresh look at your lifestyle.

11ème Rencontre nationale d’Assilah pour le Madih et le Samaâ


La 11ème édition de la Rencontre nationale sur l’art du Madih, du Samaâ et du poème spirituel est prévue, du 11 au 13 mai prochain à Assilah, sous le signe « L’unité spirituelle des régions du royaume chérifien », a annoncé l’association Ahl Assilah pour le Madih et le Samaâ, initiatrice de l’évènement.

Cette édition, qu’abritera le Centre Hassan II des rencontres internationales, revêt un caractère singulier et puise sa signification et sa profondeur de la nature de la ville d’Assilah, ancrée dans l’histoire et connue pour son originalité, sa science et ses arts, a souligné l’association dans un communiqué. Cette manifestation vise à consacrer cet art traditionnel en conjuguant les efforts de l’ensemble des intervenants pour préserver l’identité culturelle marocaine et le patrimoine immatériel du peuple marocain, a noté le communiqué, ajoutant que cette édition, qui célèbrera la consécration de la profondeur spirituelle et artistique, réunira une brochette d’intellectuels, de personnalités du monde de la littérature et de la culture, et de pionniers du soufisme et du chant religieux qui ont œuvré pour la préservation de ce patrimoine.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur de la rencontre, Imad Ghilan, a indiqué que le choix du thème de cette édition est un signal fort de l’unité spirituelle que connaissent tous les Marocains, rassemblés autour du rite sunnite malékite modéré.

Cette rencontre célèbrera aussi la ville d’Oujda en accueillant la troupe du Madih de la région de l’Orientale comme invitée d’honneur, et ce à l’occasion de la célébration de l’événement Oujda capitale de la culture arabe pour l’année 2018, a-t-il fait savoir, ajoutant que d’autres troupes pionnières prendront part à cette manifestation à l’instar de Ahl Assilah pour le Madih et le Samaâ et les voix de Meknès, en plus de l’implication de l’élément féminin dans l’ensemble des sections de la rencontre avec la participation du groupe Orhoum Baqqali de la hadra chefchaounia.

Le programme comprend aussi un hommage à Haj Mohamed Azeddine, l’un des symboles du madih et du samaa soufi au Maroc et à Ahmed Hiyari, un autre symbole de cet art au niveau de la ville d’Assilah, outre la projection d’un documentaire qui comprend des extraits des dix éditions précédentes.

Le public du festival sera également en rendez-vous avec une pléiade de poètes qui ont fait preuve de créativité dans la poésie soufie, en plus de l’organisation d’un atelier artistique sur « la calligraphie marocaine », l’inauguration d’une exposition de tableaux d’art plastique et de calligraphie, un concours de chant, un séminaire intellectuel et une session de formation au profit des troupes de Madih et de samaa mais aussi des étudiants participants.


À lire aussi
commentaires
Loading...